De l’utilité des oreilles dans PaRiz

Hier soir, je me trouvais entourée d’amis et accointances dans un sympathique bar, lorsqu’un pélo muni de fleurs vint nous proposer l’achat d’une d’icelles.

Comment ça des faux ?? Ils sont tout frais mes bébés !

Et là, Internautre, une question se pose : QUI, mais QUI achète ces roses pakistanaises ? Je nous le demande.

1-    Le mec en premier rencard qui veut faire genre le lover spontané et qui a justement 3€ sur lui. Heureusement qu’il a fait de la monnaie pour payer le Mojito de l’autre grognasse – entre parenthèses avec tout ce qu’il investit dans cette histoire elle a intérêt à donner de sa personne, parce que là c’est le deuxième resto qu’il lui paie en une semaine

2-    Le mec qui en avait pas encore de cette couleur

3-    La nana qui a envie d’une rose là tout de suite pour se fourrer le nez dedans 3 heures avec une moue de délice digne de la pub Perle de Lait. Ensuite ça l’encombre et elle peut plus tenir à la fois le bras de sa BFF et remettre sa mèche en place du coup elle tente de l’accrocher à sa boutonnière. Comme elle se rend compte que ça rentre pas elle fini par se la caler derrière l’oreille (c’est d’ailleurs probablement le même destin qui attend le mec en 1-) et la perdre

Et voilà comment on fout 3€ dans le caniveau les enfants !

Mais nous n’étions pas au bout de nos surprises. Car après la pakistanais, voici qu’est apparue… La chinoise.

Je sais pas toi mais moi ça ne m’était pas trop souvent arrivée de voir débarquer une toute petite quarantenaire ressortissante du pays du dragon un samedi à 22h dans un bar qui pue l’alcool, munie d’un cabas Tati dont le contenu a certainement été raclé dans les fonds de rayonnages de Claire’s. En plus la meuf vachement commerçante aussi expressive qu’une latte de parquet (laquée) (je ne suis qu’humour).

Telle une Ma-riz Poppins bridée, elle nous a sorti de son caddie tous ses articles à vendre. Des trucs aussi fabuleux que le porte clés Hello Kitty qui s’allume, une balle luminescente ou encore un appareil à massages vibrant. Dingue ! A vrai dire nous n’étions pas certain de l’efficacité du dernier article en ce qui concerne les massages, mais en tout cas ça vibrait bien, ce qui finalement représente toujours un potentiel intéressant pour un objet oblong.

Par contre si tu t’en lasses bon courage pour le mettre en derrière d’oreille.

Mais bref, je m’égare.

Si on ajoute à ce joli panorama le serveur shooté au crack qui nous annonce que celui ou celle qui ne termine pas son plat devra finir la soirée avec lui en me pitrougnant l’épaule, je pense que nous avons là un bel exemple de soirée haute en couleurs avec des gens de qualité.

C’était un nouvel épisode de : Paris, la ville aux mille surprises qui ne fait rêver que les américains !

PS : c’est marrant, Norman a justement fait une petite vidéo là dessus.

Advertisements

Publié le 6 novembre 2011, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Hum ça me rappelle quelque chose… Ah oui, une soirée avec « des gens de qualité », j’étais forcément là!
    Parmi les acheteurs de roses à la sauvette il y a aussi le mec bourré qui file 10€ et ne se rend pas compte que le vendeur ne lui rend pas la monnaie. Tout ça pour au final, dans la plupart des cas, ne même pas serrer…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :