Et si Blanche-Neige aimait les 7 nains ?

Aujourd’hui, pas de pot, je m’ennuie. Pour une fois je ne suis pas suffisamment turlupinée.

Excuse moi de râler, Internautre, mais il se trouve que dans la vie, de même que j’ai plus froid quand il fait pas chaud, ben si ya un truc qui me fait chier, c’est l’ennui – et aussi la bouffe marocaine, j’y peux rien j’ai le transit fragile.

Alors sachant que je travaille, que je suis donc payée à tapoter des machins sur un ordinateur, et que je traine sur internet alors qu’il est 14h30 du lundi, qu’en conclue-t-on ?

A. 42

 B. Manger bouger

C. Bravo le veau

D. Que je suis payée à rien foutre

Et voilà : comme d’hab, c’était D, la réponse D.

Mais que faire quand on s’emmerde au boulot plus fort que Jean d’Ormesson à la Japan expo ? D’habitude j’ai un plan hyper rodé à base d’examen de mes ongles à dédoubler suivi d’écritures de sms à des random gens, tournure de ma bague pour en choisir un côté ou encore époussetage de mes bottes en cuir souple de ragondin bio qui m’ont coûtées l’équivalent d’un bon millier de malabars. Mais depuis que je suis en entreprise libérale du firewall qui laisse passer tous mes flux, c’est clair que je garde mes ongles en dernier recours. Maintenant j’ai le pouvoir d’apprendre un tas de choses de ouf sur la nature humaine.

Alors déjà il faut que tu saches, Internautre, que j’ai une théorie 100% pur beurre de cacao sur l’humanité :

TOUT EXISTE.

Oui, j’ai bien dit TOUT. J’ai acquis cette certitude absolue au fil de mes visionnages de confessions intimes (sache que quelque part dans la Nord Pas de Calais une individue s’ébat en extérieur et en totale liberté avec le cheveu rose bonbon, le bourrelet en devanture et la volonté de se faire tatouer un numéro de série sous le pied pour accomplir son rêve : devenir Barbie) (Je n’ose imaginer le faciès que doit afficher le fan de Bob l’Eponge) ou encore de l’Île de la Tentation (Aaaaahh l’éternelle question de « je me demandeuh si par hasââârd la bombasseuh que je connais deupuis 2 joureuh aurait pas plusseuh le profileuh de la femmeuh de ma vie tu vouas »). (et c’est là qu’on se rend compte d’une chose : les gens du sud sont aussi cons que ceux du nord. Enfin un peu d’égalité dans ce monde de ségrégation où les humanoïdes de plus de 12 ans, même formidablement espiègles et à faible indice de masse corporelle, n’ont pas accès aux piscines à boules du McDo)

Bref tout ça pour dire que j’ai encore découvert des gens atypiques de la norme de d’habitude si tu vois ce que je veux dire. Tu vois normalement on nous a appris que dans Blanche-Niaise et les Pimpins ben la nana elle voit le Beau Gosse couronné, elle tombe amoureuse, après elle tombe dans la pomme, et POUF c’est son amour de sa vie avec sa photo en quadricolor imprimée sur ses rétines royales pour toujours. Ben figure toi qu’ya des gens qui s’assoient dessus tellement fort qu’au lieu d’aimer plusieurs personnes de suite dans sa vie, comme c’est le cas pour tout un quidam, elles en aiment plusieurs tout de suite. En même temps quoi.

Hihihi mon chichouillou c’est le plusse bô <3 coeur coeur poney arc-en-ciel <3

Cela dit j’ai envie de dire : pourquoi pas ? Ce à quoi je me répondrais : certes. A la suite de ce grand débat avec ma personne, je pense que je peux conclure : certes mais c’est juste que je n’y avais pas songé. Parce que personnellement ça m’est arrivé d’être attirée par deux personnes en même temps, mais jamais :

1- D’être amoureuse de deux personnes en même temps (ce qui est quand même vachement différent)

2- D’imaginer que les deux mecs pourraient être OK pour qu’on sorte ensemble à 3 genre « bonnn ok on se fait ça un jour sur deux et si on fait un gamin ben c’est le premier spermatozoïde qui arrive qui rafle la mise ! »

Et pourtant, ces gens là s’en accommodent apparemment très bien. Je ne suis pas du genre à dire « jamais » en parlant de mon futur, car je n’ai pas la prétention de connaître mon moi de dans 20 ans (déjà si mon moi d’ya 10 ans me voyait…) (Coucou, tu n’aimes pas la musique de lobotomosé, les boîtes de nuit et la bouffe grasse, et bien ça va pas durer !), mais étant donné que le polyamour me semble plus s’approcher de l’orientation sexuelle non choisie que du choix de vie (me trompé-je ?), j’ai quand même des doutes quant à ma faculté à un jour pouvoir partager mon testiculé. Oui je l’appelle comme ça, c’est affectueux, je suis comme ça moi, toute de bonté et de poésie.

Advertisements

Publié le 7 novembre 2011, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Du coup, je découvre aussi ton blog et j’aime beaucoup :)

    Ton billet tombe pile après ma lecture de cet article paru aujourd’hui http://www.rue89.com/rue69/2011/11/08/polyamoureuse-jai-deux-compagnons-et-bientot-leurs-deux-enfants-226325

    J’ai aussi été « amoureuse » de 2 mecs en même temps, mais ils n’étaient pas très coopérants tous les 2. Je me demande si je serais assez tolérante moi pour supporter mon mec et son autre.

  2. Oui c’est vrai, j’avais lu ce billet aussi mais ensuite j’ai tellement surfé sur le sujet que j’ai perdu la plupart de mes sources !

    Merci pour ton appréciation ça fait plaisir :) Ca fait un moment que je lis les blogs des autres et que j’ai envie de raconter des conneries moi aussi (c’est un peu le principe, je pense que c’est visible !) du coup le mien est tout jeune !

    D’après ta bannière, à défaut d’avoir réussi ma vie je ne l’ai pas ratée. Ouf !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :