Champion’s Laque, le coiffeur en 90 minutes

Hier soir je suis allée chez le coiffeur. Ou plutôt chez le boucher muni d’une paire de ciseaux et transcendé par l’esprit de Huggy les Bons Tuyaux :

Crouuuuuiiiic (bruit du ciseau) (c’est quand même évident non ? BAH comment tu le ferais toi le bruit du ciseau ??)

Blablabla sont secs blablabla faire des masques aux pointes blablabla

Crouuuuuiiic

Bloubloublou et vos études bloubloublou

Crouuuuuiiic

Blebleble vos études blebleble se laver les cheveux à l’eau froide (super idée pépère, il fait 10°C dehors, les cheveux gelés je dis pouce en l’air), blebleblebleble

Alors déjà, ceci n’est pas un effet de style : l’homme était dans l’incapacité totale de parler et couper simultanément. Ça a duré 90 minutes. Un match complet de la Champion’s league avait le temps de se dérouler pendant que je regardais lentement ma masse capillaire indéfinie se transformer en… Vieux carré. Mais attends quand je dis vieux carré c’est pas le carré sexy d’Hollywood, non c’est plutôt un truc tout droit et trop court, t’vois.

Genre après sans brushing tu te retrouves avec une tête de pyramide. Bon ok je sens que t’as besoin d’une petite illu pour te montrer.

De Simba à Wonka

Alors ça y est tu visualises mon drame perso ? Allez un petit quizz bonus : à ton avis, quelle était la particularité de ce coiffeur, à part qu’il ne savait pas couper les cheveux correctement ?

1- Il était chauve

2- Il n’avait pas un seul lisseur dans tout son gourbi

3- Il enroulait mes cheveux autour d’une brosse ronde sans utiliser le sèche-cheveux et appuyait dessus très fort pour faire le brushing

4- Il n’avait pas de machine à carte bleue

Et bien c’était une question piège !! Car OUI, TOUTES les réponses sont justes et re-justes.

Misère.

Il vient de surpasser celle à qui j’ai dit un jour « je voudrais un balayage plus clair, mais pas blond non plus » et qui m’a dit « pas de souci » avant de m’empapilloter les cheveux. Et en enlevant les machins je lui dis « mais quand même ça a l’air blond ça non ?? » et elle de me répondre « non non ça va faire MIEL, ne vous inquiétez pas ! ».

 … MIEL ??? Et c’est pas blond ça MIEL ??

Péééétaaasse.

Sachant que je suis chatain foncé, j’ai eu une belle tête de code barre pendant au moins 6 mois.

Et donc hier soir, j’étais chez le coiffeur chauve sous équipé. Se voyant incapable de me faire un brushing, il « ne me l’a pas compté ! » et m’a offert les magazines de sa salle d’attente, soit des trucs « de femmes » vraiment moisis : Be, Public, Madame Figaro (allô ??). Il m’a demandé si je voulais autre chose, j’ai demandé le Playboy. Il se trouve que ça me distrait plus de mater des tétons photoshopés que des mannequins de la Fashion Week, j’y peux rien quand même ! Entre parenthèses, le fait de trouver un Playboy en devanture de son présentoir à journaux de coiffeur aurait dû me mettre la puce à l’oreille quant au peu de clientèle féminine qu’il doit entretenir.

Après je suis rentrée chez Mr Akov, mon poilu, lui filer ma lecture fraichement acquise.

 Il regardait la Champion’s League.

90 minutes de bonheur supplémentaire (sic).

Publicités

Publié le 23 novembre 2011, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Oui mais hier il a pas regardé Barca-Réal!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :