Quand le quidam est une bille de 25 carats

Mes premières impressions sont rarement bonnes.

Je me sens un peu seule avec ce handicap parce que suis en connaissance de moult gens qui disent “Ah, ben moi ma première impression est TOUJOURS la bonne, alors crois-moi celle-là c’est une vraie connasse !” en se tapotant le nez comme si la fragrance dégagée par le péquin révélait sa personnalité profonde (alors qu’en vérité vraie la personne en question n’est sans doute même pas elle-même en connaissance de sadite personnalité profonde) (ça existe “sadite” ??) (si tu veux mon avis, et je sais que tu le veux, ça devrait).

Alors que moi la première fois que j’ai vu Mélusine, je me suis dit “Oh bordayl, encore un spécimen de pétasse égocentrique qui considère le chaland comme du dessous de semelle”. Résultat 1 mois plus tard on était copines comme truies. N’importe quoi exponentielle n’importe quoi en somme.

C’est pourquoi à présent je ne tire plus aucune conclusion définitive sur mon prochain avant analyse plus complète. Alors OUI je bitche comme tout un(e) chacun(e) (oooohoho nenni ça n’est pas un truc de filles) sur les premières impressions que me font les gens. Parce qu’il y a parfois dans la vie des rencontres qui laissent pantoise pour cause de personnalité pas du tout raccord avec ta conception initiale de la normalité, nonobstant sache Internautre qu’en deuxième vision la richesse intérieure potentiellement planquée foisonne plus souvent que prévu.

J’ai un panier d’exemples outre Mélusine, ne serait-ce que dans mes compagnes de colocation, que je ne connaissais pas avant que chacune n’emménage et dispose son shampooing respectif sur le bord de la baignoire (oui j’ai une baignoire hahaha ça pète une baignoire à Paris) (pour toi provincial, sache qu’en capitale à 10 000 € le m² en général on évite la porcelaine surfacophage et on tente plutôt de caler un espace à PQ non générateur de torticolis à côté des lieux d’aisance).

Configuration pratique si vous avez un bras dans le dos !

Bref la première de mes colocs possède l’accent chantant du sud-ouest et au début elle m’a fait un peu peur parce qu’elle mange toujours des trucs équilibrés (alors que moi depuis que j’ai découvert les pâtes 3 minutes je me foule même plus à en faire des 10 minutes), qu’elle range toujours sa chambre tellement parfaitement qu’on dirait qu’elle n’achète jamais de nouveau merdier (alors que moi j’ai des piles qui s’autogénèrent sur mon parquet) et qu’elle connait par cœur les protocoles de tri des emballages quand j’en suis encore à me demander si OUI OU MERDE le carton du camembert se recycle ou pas. Elodée, tu me laisses toujours bouche bée avec tes collecs d’yeux et de mugs qui passent pas au lave-vaisselle (OUIIII j’ai un lave-vaisselle HAHA) mais sache également que je t’affectionne fortement et que je compte sur toi pour le mystère du camembert.

La deuxième de mes colocs c’est La Blonde, qui se trouve être blonde. La Blonde au début j’étais pas sûre qu’on s’entendrait parce qu’elle a fait un « humpf » bizarre et non approbateur lorsque je lui fis part de ma passion pour l’internet et la communauté toilesque et j’ai pensé qu’elle devait être vachement ennuyeuse.

Et puis le jour où après avoir ingéré un verre de pinard elle s’est mise à rire telle l’hystérique avant de monter les deux étages (OUIII J’ai deux étages) et de descendre iceux via la luge en plastique, je me suis dit que finalement non.

Quand La Blonde est partie, c’est Héliope qui a pris sa place (je sais je sais c’est Héliotrope mais j’aime bien Héliope ça fait Antilope). Héliope je me souviens très bien de la première fois où je lui ai parlé, pour te dire j’en ai presque perdu ma mâchoire. Parce qu’Héliope tu vois, elle aime que les objets aient une histoire, elle croit en l’homéopathie, et elle brûle de l’encens dans sa chambre pleine de trésors, tapisseries, objets chinés, avec au milieu de cet amoncellement insolite un Macbook, comme une rupture moderne dans cette collection intemporelle. Et puis surtout elle est passionnée d’Arts, et pour une pauvre scientifique comme moi élevée dans l’amour du proton et de la chaîne carbonée, l’explication comme quoi il n’y avait pas UN Art mais DES Arts ça tenait tout simplement du domaine de la sphère extraterrestre, déjà que j’ai jamais rien entravé à mes cours de philo. Du coup au début je me suis sentie perdue et un peu honteuse, parce que je comprenais presque rien et que c’était pas ma collection de GTO et mes DVD de Friends qui allait me permettre de briller face à une admiratrice de Nietzsche et Fellini. Du coup pour une fois j’ai un peu fermé ma bouche et j’ai écouté. Et ça tombe bien parce qu’Héliope elle a toujours plein de choses à dire et je me suis rendue compte qu’en dehors de Thorgal et de Love Actually il existait un monde parallèle ENTIER plein de gens fous et géniaux à la fois, que chez eux les petit fours étaient gratuits et aussi que Charlie Chaplin avait un petit-fils.

Parfois j’ai l’impression que les gens c’est comme les billes dans Men In Black (pardon Héliope, je suis encore en apprentissage des Arts, je cite pas encore Fellini) : tu crois que c’est une mini bille semblable à tout le reste de ton sachet de billes, alors qu’en vérité elle renferme la Galaxie 25 carats.

Et puis parfois c’est des billes pleines d’étrons pourris, mais ce panier là je te l’ouvrirai une prochaine fois parce que là c’est un billet d’Amour alors un peu de respect mayrde.

Advertisements

Publié le 12 décembre 2011, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Oh merci pour cette tendre déclaration…
    Le carton du camembert se recycle (sauf si ledit carton est en fait en bois).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :