Jésus VS Vélociraptor : qui gagne ?

Je réalise que j’ai déjà évoqué la gastro de Noël dans un précédent post. Mais là je crois qu’on commence doucement à sentir la voluptueuse brise nauséabonde de la malédiction.

Pourtant, Jésus sait que j’affectionne moult tout le folklore engendré par son divin avènement, sache Seigneur que ta barbe soyeuse est à mon cœur ce que la coke est à Kate Moss. Un épais manteau de plénitude bienfaisante. J’essaie de faire un peu de lèche parce que bon là ya eu erreur de jugement, je ne mérite pas ce genre de traitement.

En plus j’aime Noël de tout mon appareil aortique moi, j’aime offrir des cadeaux, j’aime en recevoir, j’aime la semaine en famille où mon grand-père râle qu’on regarde que de la merde avant de zapper sur le Crazy Horse en s’extasiant sur les nanas, les repas qui se finissent juste à temps pour mettre la table pour le suivant, les petits cousins qui courent partout jusqu’à rencontrer un coin de table et les sms de vœux groupés des amis ; et puis aussi j’aime les lumières partout dans les rues et les vitrines, qui me donnent l’impression de redevenir une petite fille qui croit au pouvoir des étoiles (non en vrai je croyais pas au pouvoir des étoiles) (en revanche j’étais amoureuse des tortues ninja mais ça c’est une autre histoire).

Alors qu’on m’explique pour quelle funeste raison je dois chaque année endurer souffrance et affliction pendant ma période préférée de l’année.

L’année dernière j’avais pécho la seule entorse de ma vie par voie de vieux tas de neige fondue dégueulasse au sortir d’un restaurant nippon, par le biais duquel j’ai subséquemment appris qu’apparemment le peuple du Soleil Levant ne dispose pas de glace dans son congélateur mais juste de canettes de bière. Et crois moi, la canette de bière ne soigne pas l’entorse aussi bien que la glace, même en application chevillaire prolongée.

Encore l’année d’avant j’ai choppé la grippe qui fait trop peur. La grippe qui a causé la psychose de la France au complet. La Grippe A. OUI OUI Internautre, j’ai effectivement frôlé la MORT par décès  aggravé via le germe maléfique. Sache qu’en vérité vraie et d’après ma valeureuse expérience, ça se déroule tel que suit :

Step 1 : Tu te sens plus mal qu’un torchon perdu dans une convention des carrés Hermès, avec option fièvre et toux qui fait mal comme si tu expectorais des brosses à chiottes.

Step 2 : Tu finis par te trainer dans la première salle d’attente fourrée au médecin venue.

Step 3 : Tu t’allonges (ou plutôt tu laisses libre court à la gravité) sur 3 chaises d’attente en même temps en priant pour que la mort post-fièvre t’emporte avant que ta perruque ne le soit suite à la fonte de ton cuir chevelu.

Step 4 : Tu réussis à translater le vieux résidu de conglomérat de PQ qui te sert d’enveloppe corporelle jusqu’au cabinet du praticien de santé.

Step 5 : Il te prescrit des machins dont tu comprends pas le nom et des masques-en-tissu-moches-avec-des-élastiques-à-mettre-derrière-les-oreilles pour éviter la pandémie.

Step 6 : Tu es rapatriée en ta demeure familiale parce que tu vis sur un campus où le risque de contamination dépote ta mamie.

Step 7 : Tu prends le train avec ton masque spécial pestiférée, le nez tourné vers un coin de vitre et en retenant discrètement les brosses à chiottes qui te chatouillent les bronches.

Step 8 : Tu arrives chez toi avec consigne de quarantaine dans une chambre pendant 5 jours. Sauf que la médication est tellement efficace qu’au bout de 24h tu pètes le feu. Plus que 4 jours à recompter tes doigts de pieds avant la libération.

Les reins quoi.

L’année encore avant j’ai eu re la gastro et j’ai été dans un tel désespoir gastrique que je suis tombée dans un piège de désoeuvrement : j’ai lu Twilight. Les quatre tomes.

Non vraiment, le firmament n’est que cruauté et si c’est comme ça j’arrête d’empêcher mon frère de mettre des dinosaures dans la crèche, et pif paf pouf le petit Jésus on va voir s’il arrive à niquer les vélociraptores et puis VOILA, hein, VOILAAA.

Advertisements

Publié le 28 décembre 2011, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. wouh ! prends ça pattinson !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :