Le coup (de pute) de la Vie

Parfois, alors même que tu commences doucement à t’habituer à ce que ton pire souci soit l’épi de ta mèche de front et « Ah merde j’ai encore zappé d’envoyer ma facture et mon ordonnance à la Sécu », PAF la Vie te prends en traitresse absolue et t’assène une hallebarde Hello Kitty (= le Démon) en plein sur l’occiput. Bref, cette salope te place devant une situation nase. Et toi tu voguais tellement au rythme du chant des oiseaux et du fredonnement de ton cœur, que soudain tu as l’impression que tes rotules s’enfoncent méchamment dans de la fange de bouse de vache.

Mais sache, Internautre, que c’est FAUX. Oui, en réalité tu as simplement effleuré des talons la surface de la flaque de la nullité. Car en fait, ton plongeon est prévu pour PLUS TARD.

Au premier coup de la Vie, déjà tu tempêtes et tu gesticules plus fort que Barnabé Tize, mon Sims obèse et mal fringué depuis qu’il a grandi sans garder la belle tenue que je lui avais soigneusement choisie lors de sa création, lorsqu’il est malencontreusement bloqué dans son cheminement vers les toilettes par Jaimla Tize, sa coloc et fiancée qui en sort. Oui, dans le vieux jeu des Sims les coloc ont le même nom de famille, donc basiquement ils peuvent pratiquer l’inceste comme des vrais gens du Pas-de-Calais. Eh oui les Sims aussi connaissent la détresse profonde de l’existence. Là où ils sont chanceux, c’est qu’elle implique rarement un chef avec une coupe mulet, un suicide de ma banquière que je regretterai beaucoup parce qu’à chaque fois que je l’appelais elle répondais avec son accent du sud qui fait bien chaud dans mon cœur de non Parisienne, ni un collègue médecin qui te déconseille les sucreries hors de la période 11h-16h correspondant au pic d’insuline quotidien.

L'enfoiré, en plus de boucher la porte des toilettes, il pique tout le PQ pour se le foutre sur la face

Et puis au deuxième coup de pute, tu te dis qu’en fait la probabilité que ta vraie nature de dans ta Vie antérieure soit en vérité un dessous de semelle de clochard est possiblement plus élevée que tu ne l’aurais pensé de prime abord.

Ainsi comme dit ma collègue La Comtesse, 50 balais, qui se balade toujours en manteaux de fourrure, mini-jupes et talons aiguilles dignes de ma plus belle tenue de gala du dimanche mais en exponentielle de beaucoup fois mieux :

« Putain ça m’casse les couilles grave»

Oui, les gens ne sont pas toujours ce qu’ils ont l’air d’être (on dirait la conclusion de la voix off de Desperate Housewives sérieux) (je ne suis ni plus ni moins  qu’un postiche de faux et usage de faux d’imposture de scénariste d’Hollywood). Par exemple, les mecs avec des coupes mulet ne sont pas forcément Maradona ou MacGyver, ils peuvent aussi être des connards de chefs qui vendraient père et bière pour 1.5€.

Du coup c’est vrai que si ma chienne de Vie pouvait se muer relativement rapidement ASAP en chatte de vie en 2012,  j’avoue que ça serait pas dommage.

Bon je sais je parle sous le coup de la banqueroute carriérale, que ça va passer et que je finirai bien par trouver un moyen de dompter mon épi capillaire, mais quand même, j’ai envie de dire

FUUUUUUUUUUUUUUU

Et que PERSONNE ne vienne me dire « baaaaaaaaah c’est pas grave l’important dans la vie c’est l’Amour pas le boulot et en plus ya des petits africains qui meurent de faim donc ta gueule » parce que je jure de leur injecter 3 kg de frangipane en intraveineuse.

Oui, mes assassinats c’est comme les salades je les fais de saison, c’est mieux. Une fois en plein hiver j’ai voulu refroidir un enfoiré de prétentieux clamant que les femmes étaient toutes des créatures faibles et pleurnichardes avec une injection de Häagen-Dazs noix de pécan, et puis finalement j’ai eu envie de rentrer chez moi la manger devant Grey’s Anatomy en pleurant alors bon maintenant je foire plus mes coups ça va quoi.

Faudrait voire à pas non plus me prendre pour un mouton à cinq pattes du vilain petit carrosse.

Fluchtre de bite.

Publicités

Publié le 4 janvier 2012, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :