La Partouze du Futur

Pour une raison inconnue, beaucoup de gens aimeraient avoir vécu dans une autre époque que celle que nous vivons.

Et pour des motifs encore moins évidents à mon sens propre de ma personne en elle-même, si tu demandes à des gens de type humain à quelle époque ils auraient aimé vivre, AUCUN ne dira « aujourd’hui ».

Alors on a environ 60% des gens qui auraient voulu connaître les années folles vers les 60’s, histoire de mettre des robes à frangettes et des chapeaux feutres. Même les meufs. Alors je veux préciser que AAALLOOO les nanas, autrefois en tant que femme tu avais autant de crédibilité qu’un pigeon coiffé d’une boîte de rillettes, et autant te dire que les pigeons amateurs de charcuterie n’ont jamais trop eu la côte. Ne me demande pas comment je le sais, mes sources sont top secrètes.

A égalité avec 10 %, nous retrouvons les périodes romanesques comme :

–          « celle des chevaliers » (= le Moyen-Âge si je ne me goure pas) (perso je l’aurais mauvaise de prendre un bain par an, te faire démonter la gueule par le puissant seigneur quand tu livres pas assez de poulets et au nom du Seigneur Tout Puissant quand tu confectionnes ton homéopathie dans les futaies sous prétexte que c’est un truc de sorcière) (Boiron, le laboratoire du mal)

–          la Renaissance (pour les belles robes, les lettres entre amants cachés, les amours interdites) (et les mariages forcés, les gens qui pissent debout dans leurs vêtements, les Paris-Maubeuge qui durent 2 jours)

–          Le siècle de Lumières pour les intellos qui font genre qu’ils aimeraient vachement rencontrer des vieux tromblons qui ont pondu des essais qu’on ne lit qu’aujourd’hui

–          Et enfin, les années 1800, pour… Ben je sais pas, Napoléon, Sherlock Holmes, Orgueil et Préjugés ?…

Moi je veux bien hein. Mais bon aller trainer sa couenne en robe compresse-côtes avec le cheveu gras et les menstrues récoltées dans un tissu à laver à la mano à la rivière d’à côté, à passer ton adolescence à minauder devant le premier chevaleux qui passe pour te faire mettre en cloques à chaque fornication, moi je dis bof.
Alors bon par contre en tant qu’homme je veux dire, why not, j’irais draguer de la gueuse aux quatre brises ça manquerait pas de poivre c’est clair.

Et de même, bizarrement, PERSONNE ne dira que l’époque qu’il aurait aimé connaitre c’est… « LE FUTUR ».

Atteeeeeeends dans le futur les gens !! IMAGINE.

Année 2265 : Les hommes n’ayant plus de pétrole, les textiles synthétiques sont en voie de disparition et tous les vêtements sont en coton bio, ce qui diminue drastiquement les soucis d’odeurs d’aisselles et fait chuter toutes les actions Narta. Le prix du coton s’envole, de sorte que seules les riches s’offrent le luxe de se démaquiller et que la populace se balade avec des cernes noirs de panda malades, souvenirs du mascara de la veille. Rapidement les gens arrêtent de se maquiller, et là c’est la fin de Elle et autres magazines pour femmes futiles qui sont obligées de remplacer toutes leurs pages make up (ça veut dire maquillage, j’te le dis des fois que t’es pas bilingue de la beautitude comme moi) par des pages minceur, ce qui augmente l’obsession des régimes dans la population et entraine une baisse de consommation de chocolat et surtout un moyen de gérer la surpopulation mondiale puisque les gens sont plus minces, donc prennent moins de place, ce qui fait qu’on sera toujours les uns sur les autres pour faire UN MAX DE PARTOUUUUUZES HAHAHAAA.

Bon okay c’est nul le futur en fait : visiblement y aura plus de Kinders.

A moins que…

Année 2789 : L’excès de prises de moyens de contraception à but de contrôle des naissances des fameuses partouzes nationales depuis 2265 entraine de nombreux problèmes hormonaux conduisant au développement de mutations précoces chez les fœtus passant au travers des mailles du contrôle des naissances, divisant l’humanité entre les humains aux talents hors normes (comme péter du Lancôme ou se téléporter direct de ton canap’ à ton plumard) CONTRE les humains normaux qui, eux, n’ont pas d’autre aptitude que de marcher bêtement du canap’ au Dunlopillo et d’inventer une NOUVELLE RELIGION qui condamnera ces êtres pas normaux, surtout s’ils sont roux ou marseillais. De là nous assisterons à la création de 2 clans ennemis, les mutants et le clan religieux interdisant la contraception, amenant une supériorité numérique qui aurait pu être décisive si parmi eux n’avait pas naquit : Pern-L. Pern-L c’est un prénom du futur alors hein oh voilà bref. Pern-L elle est originaire de ce qui autrefois était Lille, donc autant dire que le sang des plus grandes chaudières des années 2000 coule dans ses fines petites veines. Du coup elle a vite taté de la luxure parfois même sans les mains et s’est mise à acheter puis dealer de la pilule, et donna naissance à la faveur d’un oubli inopiné de sa dose quotidienne à Axe-L. Alors Axe-L déjà qu’il a un prénom qui attire naturellement de la meuf de par la loi du marketing et même des siècles après la disparition des déos, en plus il est né avec le superpouvoir de la GOGOGADGETO-QUEUE qui lui donne la formidable capacité dite du Marsupilami : plus besoin d’élastique pour le saut à l’élastique ! Des hélicos qui volent vraiment ! Des pompes sans les mains ! Des morceaux de piano à 11 doigts ! Du hentai sans trucages ! Le monde fut si subjugué par son talent que tout le monde se réunit sous son égide bienveillante et se réconcilia dans les larmes avant de faire une MEGA PARTOUZ…

Oh. Wait.

Je crois qu’on assiste à une certaine esquisse de schéma mental dans mon Futur imaginaire et je ne suis pas sûre que je puisse en faire la promo en entretien d’embauche.

En entretien de débauche à la limite.

En fait en un mot comme en trouze, j’AIME mon époque. Parce qu’aucune autre époque ne pourrait inventer ça :

 

Ou ça :

En même temps, Luc à l’envers ça fait…

 Ou ça :

Ou ça :

Ouate deux phoque.

Ou même et surtout… Ça (mettre le son pour celui là) : enfin il y a une raison d’aimer les pigeons.

OOOoooooohhh ouiiii baby.

Sources : Sexactu, Girls and Geeks, Choucroute Garnie

Advertisements

Publié le 17 janvier 2012, dans Delirium très mince, Net plus ultra, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :