Le Poker sans moule, c’est quand même un tiramisu au chocolat

Gotferdom puissance mes aïeux, tous mes pardons Internautre. J’étais toute la semaine dans l’accueil joyeux de l’amitié en visite depuis la belle province, aromatisé rêves pourris à  base de cannibales et de jambes en coton qui courent pas bien et puis j’ai eu la gestion du temps défaillante bon et finalement hop hop hop à force de laisser passer le jour sans poster, me voilà en post-semaine de non postage. Je suis si confuse que j’en nage le crawl dans la mare de la confusion. Et comme chacun sait, le crawl est pour moi une terrible épreuve, puisque je fais partie de ces êtres éprouvant la difficulté maximum à coordonner ma prise d’oxygène avec ma sortie de tête de l’eau. Ce qui est vaguement gênant et entraîne régulièrement un avalage de tasse, voire de litron d’eau plus ou moins chlorée selon si le gamin devant a fait pipi dernièrement.

Le crawl sans effort

Tout ça pour te dire que crawl, cannibales, coton, belle province, bon ben voilà : confusion. Mais attention j’ai pas non plus fait du que dalle ou du recomptage de doigts d’orteils depuis la semaine, hein, j’ai fait moult choses instructives. Tu vois ya un truc qui me turlupine dans les coins, c’est pourquoi ya des choses que tu détestes mais que tu fais pas mal, genre la vaisselle, et des trucs que tu aimes d’amour mais dans lesquels tu te révèles une vraie merde velue. Par exemple la conduite (un jour je te raconterai mon échec au permis et mes heures de conduite multiples de 60). Ou aussi le poker. Oui parce qu’hier j’ai tenté le jeu de cartes hasardeux pour la troisième fois depuis mon avènement. Les deux premières fois, je ne te cache pas que le total de mes gains s’élevait approximativement à un total de walloo = zéro euro. L’avantage de cette somme, c’est qu’elle est somme toute facilement convertible en n’importe quelle devise chère à ton cœur, eh oui c’est ça la positive attitude, gros. L’inconvénient, c’est que dans l’ensemble tu es relativement proche de la pauvreté et je dirais même que l’acre fumet de la banqueroute t’environne. Comme il se trouve que je suis présentement dans un marasme économique anthracite, c’est-à-dire quasi noir, bon cette fois je me suis dit que pas question, je vais gagner du pognon.

Et là, bonne nouvelle : j’ai gagné 3 fois des jetons \o/ Et que le fait que je les ai tous perdus dans la poignée de minutes qui suivait ne t’empêche pas de me féliciter, hein. Parce que quand même mouillure de chemise réclame gloire et fan club. De toute façon le poker c’est con parce que c’est quand même vachement corrélé avec si t’as de la chatte ou point. Personnellement et même si je suis munie de cette dernière sur le point de vue anatomico-physiologique, sur le plan chanceux, je suis pas tout à fait au stade du postérieur bordé de tagliatelles. Mais tu vas me dire que t’es conne ma pov Paulie, au poker si t’as pas de chatte tu bluffes, un point c’est tout et si t’es pas contente t’as qu’à jouer à la crapette avec les autres relous. Certes, surtout que je sais pas mélanger en faisant du frchhhht avec les cartes. Mais si tu sais le frchhhht, quand tu sépares le paquet en deux et que tu fais du double feuilletage de paquet pour les mélanger. Bon ben si tu sais pas faire ça au poker déjà t’as l’air d’une bite. Ce qui maintenant que j’y songe fait de moi une bite qui a pas de chatte.

Tout ça pour dire qu’au bluffing je suis pas aidée, vu que je suis incapable de la moindre menture sur le plan aplomb. Ce qui signifie concrètement que ma plus grosse feinte pourrait sans doute se résumer à « Oulalalalalaaaah qu’est ce que je suis contente de mes cartes, tiens je vais même faire un grand sourire et souffler du nez ». Alors qu’en vrai j’ai un 2 et un 8. Et je sais pas si c’est à cause de mes non talents d’actrice ou du reflet dans mes lunettes mais personne n’y croit. Résultat, je me fais plumer par celui qui bluffe au 3 et 8, ou par celui qui a de la moule.

Dans l’ensemble, je suis plutôt au top du mauvais.

Et pourtant, par un phénomène inexpliqué, j’aime ce jeu parce qu’à chaque tour je suis impatiente de voir si cette fois je vais avoir la paire d’as ou si au moins je vais réussir à pas croire que j’ai une paire de dames alors qu’en fait j’ai un valet et une dame. Pour ma défense, parfois les valets ressemblent vachement à des autochtones du Marais et du coup je confonds à cause de leur féminité trop exacerbée.

Enfin au final j’ai quasi toujours que des mains qui puent le pourri, il faut dire les choses telles qu’elles sont.

Mais la carte a ses raisons que la toison ignore, aussi ai-je développé pour ce jeu un goût de tiramisu au chocolat = j’aime moult.

Advertisements

Publié le 20 mai 2012, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Si t’as pas de chatte ni de skill en bleuffage, je te conseille soit des jeux de grosse brutasse , soit des jeux nuls, soit dernière solution mais assez extreme : de pas jouer. C’est pas simple donc je t’aide avec cette video ->http://www.dailymotion.com/video/xnrwl6_y-phi-kirby-au-fil-du-desespoir_videogames?start=6 , ou pas.

    • Han c’est marrant ce que tu dis, justement hier du coup avec M. Akov on a joué à la démo de Ninja Gaiden 3, qui est à la fois un jeu de grosse brutasse et un jeu nul (dans le sens facile) (mais c’est ptete parce que c’est juste la démo) (en tout cas on a DEMONTE DE L’HUMANITE EN MODE SANGLANT YEAH).
      Putain ta vidéo m’a lobotomisée. Je suis en total hermétiquage de la philo, alors 20 minutes d’ergotage sur la différence entre désespoir et désespérance sur fond de Kirby avec une sonate pour piano ralentie 100 fois en fond sonore, bordayl je plane dans ma bave au dessus d’une mer de néant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :