Les neurones aussi ont une racine

 

Bilan du week-end : cette semaine fut fort chargée en paranormal.

Oui Internautre, je passai récemment les portes de la Vie Normale pour atterrir directement en pays du N’importe Quoi.

Pour commencer, mon ostéo m’a diagnostiqué une tendinite du moyen fessier. OUI tu as bien lu, j’ai une tendinite du cul. Je te dirais bien que je me suis fait ça lors d’une course poursuite avec la mafia en duo avec James Bond, ou bien que j’ai tenté l’ascension de l’Himalaya, mais en vérité il se trouve que j’ai marché en pente montante avec un peu trop d’enthousiasme. Fail.

Les tutos de Paulie : Comment se faire une tendinite de coude.

En deuxième point, je me suis quand même débrouillée pour avoir une ampoule de plante de pieds, non mais allô ouate the fuck ??

Bref, c’est munie de ma tendinite de cul, de mon ampoule plantaire et de mes poils de fille que je me rendis en institut d’épilation, sans avoir connaissance du fait que l’expérience que j’allais y vivre, outre a douleur d’arrachage pileux, allait me filer le trauma forever. Je te livre le dialogue avec Cerbère l’esthéticienne, qui avait visiblement des soucis à la fois de contracture des zygomatiques, car elle ne parlait guère qu’en aboyant avec l’air excédé, et d’autre part des problèmes de perception oculaire au vu de la couleur écarlate de ses joues pour cause de gros tas de blush. La pauvre femme ressemblait ni plus ni moins à un clafoutis qui tire la gueule.

ELLE : Ou vous habitez si c’est pas indiscret ?

MOI : A Courbevoie.

ELLE : Et vous avez déjà tenté le palper rouler ?

MOI : (me demandant quel était le rapport avec Courbevoie) C’est une technique de massage non ?

ELLE (en m’empoignant le gras de cuisses) : C’est une technique de cure d’amincissement quoi, ça enlève la cellulite et le gras que vous avez là par exemple. Pourquoi vous voulez pas en faire ?

MOI (complètement vexée qu’elle me traite de grosse molle du cuissot) : Parce que je n’en ai ni le temps, ni l’argent ni l’envie, bref ça m’intéresse pas du tout votre truc.

ELLE (l’air méga surprise) : AH mais nan mais je dis pas ça du tout pour vous la vendre hein alors là vraiment pas moi je m’en fous, c’est juste que parfois ya des femmes qui sont déçues parce que la première fois elles l’ont fait avec une machine et avec la machine ça marche moins bien qu’avec les mains, moi je fais avec les mains et le toucher c’est vachement plus important, avec les machines on reprend le double du poids d’avant alors qu’avec les mains, on reprend 40% mais pas le double, ni le triple, ni le quadriple.

MOI (riant intérieurement du « quadriple ») : Ah bon ya des machines pour ça ?

ELLE : Ah non ya pas de machine c’est un truc à faire avec les mains, mais yen a qui font avec des appareils.

N’ayant pas le courage de lui demander quelle différence elle fait entre une machine et un appareil, je me la fermais et ne repris la parole que la poignée de secondes plus tard pour lui demander d’attendre le mini moment que je remette ma culotte avant qu’elle ne passe aux jambes.

ELLE (l’air d’avoir découvert son frère coucher avec sa mamie tellement ma sortie l’avait choquée) : Bah, pourquoi vous voulez remettre la culotte ??

MOI (commençant à sentir mon pouillème de dose de patience quotidienne s’effriter en emportant le quota du lendemain avec) : Parce que j’ai pas envie de rester 20 minutes le cul à l’air, voilà pourquoi.

ELLE : Ah… Nan parce que vous savez moi c’est pas avec ce que je vois toute la journée que ça va me traumatiser hein.

MOI : Je ne vois pas en quoi ce que j’ai dit vous concerne, je suis juste pas à l’aise de rester à poil pendant le lustre. Vous j’imagine que quand vous allez chez le gynéco vous vous foutez pas à poil en rentrant dans le cabinet jusqu’à la fin de la consultation non ? Ben c’est pareil.

ELLE : AH nan mais le gynéco je suis pareille que vous hein surtout que je le vois beaucoup en ce moment…

Ooooooohhh non pitié ne me raconte pas tes histoires de muqueuses, ne me raconte pas tes histoires de muq…

ELLE : Ouais parce qu’avec mes kystes… Enfin il m’a expliqué un truc que j’avais rien sur les images ni au palper mais bon moi j’ai mal alors j’ai rien compris. Et puis moi je le sens bien que j’ai mal, à chaque fois que j’ovule j’ai les ovaires qui font mal, comme si je sentais l’ovule s’arracher vous voyez.

Je veux mouriiiiiiiiir je ne veux pas connaître tes histoires de palper d’ovuuuuules on ne se connaît paaaaaaaas

ELLE : En plus normalement c’est les filles qui ont la ménopause qui ont ça normalement, donc pas une comme moi qui a la vingtaine. Et sinon vous faites quoi comme métier ? Parce que moi je trouve que quand on regarde aujourd’hui c’est scandaleux que les gens soient les cobayes des entreprises de médicament. Moi par exemple j’aime pas être un cobaye.

Le saut du coq à l’âne c’est encore trop facile pour elle. Non elle elle a carrément level up du saut de l’acarien au Géant Vert.

MOI : Ah bon vous avez participé à une étude pharmaceutique ?

ELLE : Bah non ! Mais franchement c’est un scandale que c’est les malades qui sont des cobayes, alors que si on attendait 30 ans ben on saurait quand le médicament marche pas.

MOI : Vous voulez dire les malades qui sont SOIGNES par les médicaments ? Parce que si on attendait 30 ans, on aurait un peu plus tendance à mourir à force de prendre des vieux médicaments moins efficaces.

ELLE : Ben vous m’enlèverez pas de la tête qu’autrefois c’était quand même mieux, yavait plus de travail et puis au niveau de l’éducation c’était autre chose, les gens étaient plus chaleureux et puis faut voir le taux de délinquance aujourd’hui hein.

Mais quel RAPPOOOOOOOORT BORDAYL SAUVEZ MOIIIIIIIII

A ce moment j’aimerais partir en courant, mais mes mollets étaient à demi épilés et ça ferait quand même mauvais effet.

MOI : …Je ne vous suis pas. (Tu m’étonne Brandon) (Au point où on en est il serait sans doute plus constructif que je lui réponde en faisant des prouts avec mes aisselles)

ELLE : Ah non mais moi quand je parle aux autres j’ai l’impression d’être sur une autre planète des fois, les gens y me disent que je me projette trop en avant, vous voyez comme par exemple des fois je pense trop au futur mais pas à l’avenir.

MOI (consternée) : …Je ne comprends pas. (QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE LE FUTUR ET L’AVENIR ESPECE DE TRUIE MAL BRANLEE)

ELLE : Ben par exemple je pense plus loin comme au passé, et pas assez au futur proche, enfin surtout le futur lointain quoi. Par exemple pour l’épilation au laser je me pose la question. Parce qu’aujourd’hui les femmes elles font ça 10 ans plus tard ça va encore, mais 50 ans plus tard ?

MOI : Oui enfin dans 50 ans à priori vous en aurez plus besoin hein.

ELLE (rictus de rire vague) : Haha ben ouais on verra dans 50 ans haha enfin si on garde les mêmes numéros qu’on est toujours en contact hein.

QUEL CONTACT ?? Ca n’a aucun seeeeeeeeeens HELP.

Je ne sais même pas quoi dire tellement cet échange dépasse l’entendement. Il dépasse même globalement tout ce qui a jamais été entendu de mémoire de réincarnation de tympan. Cette greluche est tellement stupide qu’on se demande même par quel miracle elle met sa bande de cire du bon côté. Ses neurones ont probablement été arrachés avec une bande mal placée, les miens sont grillés, ma foi en l’humanité est morte, mon Dieu quand je pense qu’elle a le droit de vote j’en verserais presque une larme.

Internautre, pitié sauve moi, dis quelque chose d’intelligent.

 

Advertisements

Publié le 26 mai 2012, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 11 Commentaires.

  1. Banane flambayyyy

  2. moi y’en a pas comprendre toi qui dire !!!
    mais j’ai bien ri

  3. Wow, je ne suis jamais allée chez l’esthéticienne et avec ça je risque pas d’y aller! En tous les cas j’ai bien rigolé tout le long de l’histoire, faudra que t’y retourne, ne serait-ce que pour ton blog.

  4. Merci, j’ai commencé à rire à espèce de truie mal branlée, et le dernier paragraphe en apothéose, monstrueux !

  5. Very, very funny. For reading purposes only, I ran your text thru ‘google translate’ into English, and it’s hilariously delightful. Merci beaucoup.

    • Hey Whitt ! I am very surprised (and also a bit flattered^^), ho come you took time to translate my blog hile there are so much of them in english ?
      Thank you very much for the compliments though =)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :