Entre un mérou et un meuble à vaisselle, mon coeur tangue.

J’adore les contes de fées. Enfin non, j’adore TOUTES les histoires, mais il se trouve que je suis de la génération qui collectionnait les VHS Disney (si tu as moins de 15 ans tu ne sais peut-être pas ce que sont les VHS) (dans ce cas sache juste que les gens qui n’ont jamais écouté une conversation sur un téléphone fixe à fil au moyen d’un bitonio rond fixé à l’arrière de l’appareil ne sauraient comprendre de quoi il est question) (ni ceux qui n’ont jamais chanté avec leur modem en train de se connecter pendant que leur mère hurlait d’éteindre internet parce qu’elle avait un coup de fil à passer).

Mais siiiii le bitoniooo pour écouteeer lààààà

Bref, tout ça pour dire que ma sœur et moi on était au max dans la chansons Disney, à chanter « Partir lààà baaaas » dans la piscine en nageant avec les jambes collées l’une contre l’autre pour faire genre qu’on était des sirènes avant de se reposer sur une des frites fluo flottant en surface parce que quand même, chanter et nager en monomembre c’est méga fatiguant.

Du coup c’est vrai que quand je vis de mes yeux vis les affiches annonçant les versions cinématographiques de Blanche-Neige, j’y suis allée, normal quoi. Bon je dois quand même dire que Blanche-Neige c’était pas mon Disney préféré, parce que bon la nana qui capte pas un broc de la haine de sa belle-mère en chantonnant dans la cour, qui se fait un trip en forêt avec des mignons lapins qui l’aident ensuite à faire le ménage dans la cahutte d’un multicouple de 7 nains qui s’aiment fort en s’offrant des diamants méga faciles à sortir d’une grotte avec une super acoustique dedans, tout ça pour finir par bouffer une pomme over louche de la part d’une vieille moche à verrue (sachant que PERSONNE ne vit dans cette forêt bordel !!) et se faire réveiller par le premier smack de sa vie (autant dire que le jour où elle passe réellement au stade de cadavre le prince aura encore moyen de la sauver en sautant les préliminaires),bon bref c’est un peu simpliste et sexiste à la fois. Sexpliste quoi. Enfin cela dit c’est vrai que « siiiiffler en travaillaaaaaant » c’est plutôt plus rigolo que de râler en travaillant. Testé, approuvé.

Pour la sortie du premier Blanche-Neige, mon pauvre encéphale avait tellement frôlé la fossilisation dans les sédiments de la consternation que j’ai ressenti le besoin d’en faire un article à la mode de l’Odieux Connard, dont je suis fort admirative (vivez-vous dans un autre espace temps pour réussis à rédiger 20 pages de texte tous les 6 jours en plus de votre boulot ??), quoique ma version de l’exercice ai plus probablement tenu de la soupe de morue que du velouté de caviar en comparaison, mais fion je fais ce que je veux. Wala.

Conséquemment, à la sortie du second Blanche-Neige, j’ai couru mater la bête, même si ça impliquait de se payer la tronche de mérou de Kristen Stewart de la taille d’un meuble à vaisselle, ce qui fait quand même vachement peur. Sachant que de toute façon y avait no way que Mérou soit plus belle que Charlize Theron (la Méchante Reine du film), je partais quand même en sachant que je serai pas au top moumoute de la satisfaction pur beurre.

Et je SAIS que j’en ai déjà parlé précédemment, mais enfin mais pourquoi mais COMMENT se fait-il que la seule expression faciale de la meuf se résume à se faire se toucher des lèvres en fronçant les sourcils ??

Au choix « Jésus Seigneur je t’aime tant » / « Tu ne sais pas à quel point je te méprise, hinhin » / « Putain merde j’ai mes règles »

Je te jure que rien qu’en regardant sa tronche, il est strictement impossible de savoir si elle est en train de contempler le spectacle le plus magique de son existence en forme d’orgasme visuel ou si elle a aperçu les frères Bogdanoff dans un fute en cuir à franges. Ce qui personnellement ne me fait pas fantasmer.

Hmmmm you touched my tralalaa

 Bon, et puis Blanche-Neige, même si je veux bien que par souci de modernité du temps présent on modifie un peu l’histoire niaise de départ en transformant le beau Prince Charmant en Thor boueux clodo, comment se fesse que Mérou donne le contact labo-labial en forme de lovetoloveyoubaby à son ami d’enfance ? Blanche-Neige aurait plusieurs amoureux ?

Je ne puis le croire. Tous ces hommes pour Kristen, et personne pour Charlize. Pour de la fiction, c’est une sacré fiction aromatisée à la pulpe de n’importe quoi.

Au final je suis pas certaine qu’on aurait beaucoup perdu en remplaçant Mérou par un meuble à vaisselle.

Publicités

Publié le 24 juin 2012, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :