Un double miracle du vent, garanti sans cailloux

Tu sais, Internautre, lorsque j’étais en âge d’assumer la coupe boule, le pull à gros cœurs et les lunettes Chipie, j’avais une espèce de fantaisie éveillée qui me faisait oublier ma mini acné de front. A l’époque déjà j’étais en extase devant les romans fleurant bon le surnaturel, la magie et les incantations to enlarge your penis, ce qui m’avait conduite à lire Harry Potter environ 7 fois, et tout un tas d’autres bouquins à base de pré-adolescents découvrant subitement qu’ils possédaient un max de midi-chloriens avant même leur premier follicule pileux de slip. Bien sûr ils étaient toujours surdoués du pouvoir, avec une puissance inégalée, et ils finissaient par sauver le monde, et invariablement, j’étais amoureuse du héros.

Dans l’histoire que je m’étais inventée, je m’étais évidemment moi-même attribué des capacités supra-supers. Tu vois, s’inventer des super pouvoirs, c’est comme une soirée déguisée, la moitié du fun est dans la préparation : quels super pouvoirs choisir ?? J’ai rapidement opté pour les pouvoirs de éléments, vachement cools parce que ça implique forcément 4 personnes complémentaires, chacune maîtrisant un élément parmi le feu, l’eau, l’air ou la terre. Alors sachant que je n’aime pas l’eau, que je me brûle à tout ce qui en a la capacité, et que je trébuche sur le moindre caillou qui traine, devine quel élément je m’étais attribué ?

Réponse :

–       La sauce tomate

–       L’air

–       Opercule

Avec son tromblon rempli de spaghettis à la sauce bolooognaiiise
C’est lui le plus petit, mais le plus malin de touuus les mousquetaiiiires
Il se nomme Albeeeert

Bien sûûûûr il se trouve que j’ai également le vertige, ce qui veut dire que l’air n’est pas forcément mon élément, mais bon du coup il m’en restait plus aucun, à moins que je fasse comme dans Captain Planet et que je prenne le pouvoir de l’Amour, mais soyons lucides : c’est grave pourri. Du coup l’Air ce fut.

Ainsi autrefois mes rêves éveillés étaient peuplés de 4 jeunes ados (dont un roux et une chinoise pour le feu et l’eau) (baaah les figurants ils peuvent bien être des caricatures, OSEF c’est MOI l’héroïne) qui marchaient en ligne hors de la brume avec au creux de la main une mini tornade, une flamme, une tourbillon d’eau ou un caillou à forme mouvante, unissant leurs pouvoirs contre le Super Méchant qui voulait détruire le monde. La classe ultime.

Ca pète la classe gravos.

Et bien aujourd’hui, Internautre, je suis fière de t’annoncer qu’après toutes ces années à peaufiner ce fantasme, je viens ENFIN de réussir un double miracle de transformation en courant d’air estampillé SNCF. Oui, j’ai été invisible pendant les 3h37 de train.

Tu vois, il se trouve que ma mère bien aimée, dans sa bonne volonté de m’aider à échanger mon billet d’aller contre un autre, a en réalité changé mon billet de retour contre un autre aller. Ce qui, si on compte bien, donne un aller de trop et un retour en pas assez. Résultat, je me retrouvai en fraude sur mon train vers Paris, ce qui ne pouvait signifier une chose pour une poissarde des moyens de transport comme moi (mini exemple, il y a deux semaines j’ai oublié ma carte d’identité pour prendre l’avion) (…Bref) : une putain de méga amende du décès.

Aussi, quand Monsieur le Contrôleur est venu trainer sa dégaine gris-violet devant la place que j’avais aléatoirement choisie, je sors mon portefeuille et me prépare mentalement à mettre mon pognon par dessus quais. Et LA : Monsieur le Contrôleur vaque, s’occupe de la femme à côté de moi, celle en diagonale, du monsieur en face, et… S’éloigne vers les rangs suivants sans me jeter un seul regard. MIRACLE !!! o/

INCROYABLE !!!

DU JAMAIS VU !!!

Je n’en croyais pas mes lobes.

Tout bonnement point.

Je m’en remettais lentement au fur et à mesure du voyage, et à chaque arrêt la masse de gens descendaient et montaient et je me disais, sur mon siège illégitime non réservé, « un enfoiré de pélo va forcément finir par s’arrêter à côté de moi en se raclant la gorge ‘scusez-moiiii je crois que je suis iciiii gnagnagnagnaaa’ ».

En 3 arrêts, toutes les autres places étaient prises.

Combien de rapts de ma place assise à ton avis ?

Comme dirait Norman : ZEEEROOOOOOO

AUCUN

PERSONNE

Ce fut un DOUBLE MIRACLE o/

Je crois que je suis en train de griller tout mon crédit magie 2012 là, ça fait peur.

Bah, une fois que je ne pourrai plus utiliser le pouvoir du courant d’air invisible, je prendrai celui du caillou.

Ca ne paie pas de place de train, un caillou, si ?

 

 

 

Advertisements

Publié le 5 août 2012, dans Delirium très mince, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. J ai adoré cet article!!!!!

  2. j ajoute cela mes arrivé plus d’une fois!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :