Mes doutes sur Tarantino et mes certitudes sur les leggings

Je n’arrive pas à me décider.

Il y a des choses dans la vie qu’on sait avec certitude : la conduite c’est pas mon truc, je déteste Etienne Daho, les leggings ne sont PAS des pantalons, bref ce genre de choses quoi.

Tiens, Trudi a ses menstrues aujourd’hui.

Mais si la vie était faite de certitudes, outre qu’on se ferait bien chier, ce serait certainement trop facile, imagine tout ce qui se serait passé ou pas passé si personne n’avait de doutes sur rien :

–       Ross et Rachel se seraient mariés dès la 1ère saison de Friends

–       On aurait plus besoin d’avocats ou de juges et du coup niveau chômage on serait pas sortis du sable

–       J’aurais su dès l’enfance que je n’avais pas envie de faire astronaute en fait, et même que j’avais le vertige

–       Jamais je ne me serais faite faire une frange pour voir si ça m’allait (= NON)

–       Coyotte aurait compris que ça ne servait à queud de courser Bip-Bip

–       Les épisodes de Dr House dureraient nettement moins longtemps

–       Au rayon paris sportifs y aurait moyen que ça tombe plus ou moins à l’eau

–       Je n’achèterais plus des vêtements sur internet sans savoir s’ils allaient m’aller ou pas

–       Les forums d’ado se dépeupleraient à mort. Plus de topics « il me regard svt mé jsé pa si c pr genr sortir avc moi ou tro pa » et autre « kan je lui di bjr il fé des sourir et il di sa va sa veu dir koi ? » . Ils SAURAIENT que ça veut RIEN DIRE et on aurait plus besoin de leur répondre sur 27 pages qu’ils doivent « demander à la personne pour savoir hein voilà voilà quoi »

–       Et j’aurais beaucoup moins des goûts de chiotte en termes de déco et autres associations de couleurs

Enfin tu vois le tableau.

Et du même coup ça me permettrait de résoudre mon dilemme initial : est ce que oui ou non j’aime Tarantino ? Enfin pas LUI, parce que je fais rarement dans le gros bout de lard à face de lémurien, non je parle de ses films. J’ai vu le dernier, Django Unchained, et  bon je vais pas te faire de spoil mais il m’a finalement fait le même effet que les précédents. J’ai aimé les personnages drôles, nonchalants et violents à la fois, j’ai ri j’ai vibré. Mais il faut savoir une chose sur moi : je suis une énorme froussarde. J’ai eu peur du noir jusqu’à mes 18 ans, et aujourd’hui que je dors toutes les nuits en duo, le peu de fois où je me retrouve la seule Twix du paquet pour cause de son absence, je me fais des rechutes. De quoi j’ai peur après tout, le noir ça n’a jamais tué personne n’est ce pas, et j’ai envie de te dire que non seulement cette peur est irrationnelle mais qu’en sus ce que j’ai peu de trouver dans le noir ce ne sont même pas des choses qui existent, comme des tueurs psychopathes ou des chiens enragés, non j’ai peur qu’un extraterrestre tombe de mon plafond et qu’un vampire m’arrache la tête.

Tout ça pour t’expliquer que les scènes de violence des Tarantino me démontent vraiment ma race. Pas le sang ou les coups de feu, plutôt les scènes de torture. Je suis méga empathique, et si l’avantage c’est que je suis très bon public au point de rire aux meilleures blagues de M. Akov*, le revers du pendentif  c’est que quand les gens torturent pour de faux sur l’écran, j’ai presque l’impression qu’on me torture aussi.

Le petit plus en revanche c’est que je profite mieux des films pornos c’est clair. Ca vaaa fait pas ton choqué on rigole.

Furthermore (mot de liaison attestant de mon quasi bilinguisme), déjà que les scènes de souffrance me mélangent les organes vitaux, mais quand là le mec les fout entre 2 scènes absurdes d’humour et de dialogues de 20 plombes, j’avoue que c’est carrément le malaise.

Ce qui me fait également ajouter que les dialogues sont parfois un peu longs, surtout qu’ils n’ont souvent rien à voire avec l’intrigue. Et je te parle pas de certains gros plans sur des personnages totalement inutiles.

Par exemple dans Django à 2 reprises on a des gros plans sur des meufs qui sont là derrière une fenêtre ou dans un coin de cabane. Et on se dit AaaaHA ! Un nouveau personnage !! Et ben en fait que pouic. Juste des gros plans pour queud, pour la marrade, sur des figurants qui servent à rien.

Alors autant ça m’étonne pas dans un film de David Lynch ou un Donnie Darko où on voit quand même un gros mec en survet rouge en arrière plan d’au moins 4 scènes différentes sans qu’il n’ai jamais le moindre impact sur que dalle, autant dans des films qui sont censés avoir un sens ça me confond pas mal.

Gniiiiii j’ai plein d’idééééées

Et puis tous ces dialogues de 20 plombes, ces gros plans qui servent à rien, des ralentis de 40 minutes, si encore c’était pour sortir un scénario hyper bien ficelé, bon ça ferait un point pour Tarantulo, mais franchement la plupart du temps les plans des héros sont vachement alambiqués.

Du coup je me souviens plus trop pourquoi j’étais pas sûre d’aimer ce réalisateur, finalement…

Mais alors pourquoi est-ce que je vais invariablement regarder tous ses films ?

* Léger exemple : il y a 3 poussins sur une table, tu en veux que 2, tu fais quoi ? T’en poussin !! Lol de feu !!

Publicités

Publié le 9 février 2013, dans Delirium très mince. Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Comme tu dis le leggins n’est pas un pantalon (je suis un peu expert en la matière) mais beaucoups émettent cet confusion c’est vrai c’est l alternative entre le falzard et le collant je commence à me dire que le leggins c’est pas mal aussi!!!
    Tarantino fait partie de mes réalisateurs préférés commane Nolan , Burton .

    • Et je te comprends, puisque malgré tout ce que je raconte, je vais encore voir ses films au cinéma.
      Quelque chose de mystérieux me fait venir, alors qu’invariablement quand je regarde le film je passe la moitié à prier pour que le générique arrive.

  2. Ha! C’est vrai en fait, heureusement que le doute existe :-)
    Les seuls films de Tarantino que j’ai vraiment appréciés sont les Kill Bill. Pour les autres, je suis pas sûre si j’aime ou si j’aime pas, un peu comme toi. Principalement à cause de la violence aussi.

  3. + 1 pour la peur du noir. Sauf que moi j’ai effectivement peur de trucs réalistes style psychopathe assassin avec un grand couteau ou un flingue. J’ai arrêté d’avoir peur de la sorcière sous mon lit le jour où j’ai commencé à regarder les infos avec mes parents. Ce jour-là, je me suis mise à avoir peur du tueur dans le placard… Et je te déconseille de regarder enquêtes criminelles quand tu dors solo : très mauvais plan, crois-en ma vieille expérience !!! ^^ » » » » » » » » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :