Donne moi le permis espèce de bâtard

Je crois qu’il est venu le temps des listes.

Oui je sais, ça peut être inquiétant, mais pas de panique mon petit lapin

Je ressens comme le besoin de remettre les choses à plat, tel un bilan de compétences virtuel. Lequel du bilan ou des compétences sont les plus virtuels, ça en revanche nul ne saurait le dire. Ce post va s’articuler autour d’un plan en trois volets distincts parce que je suis une tarée de la triplette magique et que je crains les failles dans l’espace temps en cas d’incartade.

1)   Les trucs que je sais faire et que j’aime pas faire

–       Les soldes. Quoique depuis que ça se fait sur internet et plus exclusivement dans des espaces de 3 mètres carrés blindés d’utérus en sueur je me laisse un peu tenter. Très légèrement.

–       Lire le journal. Je trouve ça tellement relou de lire des millions de lignes pour une info qui pourrait être résumée en un paragraphe. Déjà que la plupart du temps c’est pour te raconter des histoires qui te foutent les grosses boules comme quoi une mamie s’est faite bouffer par son élevage de yorkshires ou qu’un pays compte trois millions de décès pour cause de dictature/tsunami/guerre etc, franchement c’est beaucoup d’efforts pour pas grand chose de positif.

–       Passer des coups de téléphone aux grands parents/ tontons/ taties que tu vois jamais pour leur filer le coup de news

–       Faire des tableaux de budgets ou tout ce qui ressemble à un fichier Excel avec des chiffres dedans, parce que ça me reloute au delà du delà.

2)   Les trucs que je sais pas faire et que j’aime faire

–       Jouer aux jeux vidéo. Je suis particulièrement mauvaise aux jeux de voiture et aux shoot’em up, mais globalement dès qu’ya une manette j’aime et j’suis nulle

–       Les gâteaux au chocolat. Mais que je rate la cuisson ou pas ça a pas d’importance vu que je bouffe invariablement la moitié de la pâte

–       Dessiner et écrire. C’est mon côté artiste, lol de platine. J’adore, mais je tâtonne comme un manchot à une expo en braille, que veux tu telle est ma vie

–       Les imitations. Rien à faire, à part la burne posée sur un guéridon, toutes mes imitations laissent pas mal à désirer.

–       Faire du ski. Quand je fais du ski, je ressemble à un de ces jeux pour gamins où il faut relier les points dans l’ordre. Sauf que moi je relie que des zig et des zags de chaque côté de toutes les pistes vertes et bleues.

–       Bricoler/coudre (cf le post sur la malheureuse odyssée de Kévin le Brave)

3)   Les trucs que je sais pas faire et que j’aime pas faire non plus

–       Les Rubik’s cube. Mon géniteur a une passion pour ces trucs, pour te dire il en a toute une collection avec toutes sortes de mayrdes d’images moches collées dessus pour rendre le truc plus compliqué, des petits cœurs à la vache kiri. Sans parler des cubes à faces de 3 par 3, 4 par 4 et 5 par 5. Comme dit ma sœur, trop d’efforts pour un si petit corps.

–       Du cheval. Ca sent mauvais et ça me rappelle très rapidement que ma colonne vertébrale a depuis longtemps une forme de type cos(x) (= c’est douloureux)

–       Nager. Surtout dans des bassins publics de type chlorés et bondés de gens nuls qui nagent.

–       En fait tous les sports, à faire comme à regarder. J’sais pas, ça me gonfle.

–       Conduire.

A propos de ce dernier point d’ailleurs, je viens de passer mon troisième examen de conduite. Pour rappel, j’avais loupé le premier en grillant un feu rouge, et le second en pilant à un feu pas rouge. Oui, je sais. Bref, j’avais pas mal d’espoir pour cette nouvelle édition de mon périple à 4 roues motrices pour plusieurs raisons :

–       Je le passais chez moi en terre du Sud où il fait du soleil et moins de gens sur les ronds points (et ça vaut mieux parce qu’il y a environ trouzmille rond points au km carré ici)

–       J’étais bourrée d’anxiolytiques jusqu’aux trous de nez

–       En matière de feux rouges, après un non arrêt alors qu’il fallait s’arrêter et un arrêt alors qu’il fallait pas s’arrêter je crois que je suis en bout de rouleau en termes d’idées d’innovation.

Et pour une fois, je crois que j’ai eu raison de positiver, car un truc de fou est arrivé.

Je l’ai passé, et je crois qu’il y a une chance pour que je l’aie. Genre j’ai grillé zéro feu, bon j’ai loupé la sortie mais je crois qu’il m’en a pas voulu. Par contre léger souci au niveau des questions réponses, mais faut savoir que je suis une grosse bite en termes de questions réponses, tout simplement parce que le plus souvent je n’entrave pas les questions. Je sais, c’est embêtant. Le truc que je supporte pas du tout, c’est les questions nulles qui appellent à plein de réponses mais à laquelle la personne attend un truc hyper spécifique. C’est typique de l’école, mais aussi des formations d’entreprise (en tout cas de la mienne). Je te file l’exemple :

« Alors, vous venez de voir les mots clés associés à la notion de clafoutis aux kiwis. Mais quelle est l’autre particularité du clafoutis au kiwi ? »

« Euuuuuh je sais pas pétasse, le kiwi, la pâte, l’humeur de ma grand mère ? »

« Et non, je parlais évidemment de la sonorité « i » ! »

« … »

Ben là en examen de conduite de véhicule c’était exactamundo du pareil au semblable.

LUI « Qu’est ce qui décharge la batterie ? »

MOI « Euuuh la climatisation, les phares, la radio, l’allume cigare… »

LUI « Oui mais quand faut-il les utiliser ? »

MOI « … Ben à bon escient, je sais pas… »

LUI « Et s’il est pas cyan le bonnet comment on fait (poinpoinpoinpoinnnn la blague pourrie) hahaha bref, précisez c’est quoi à mauvais escient »

MOI « Et bien quand la voiture n’est pas en utilisation ».

LUI « C’est à dire ? »

MOI « …Gnnnnn ben quand elle est garée avec personne dedans »

LUI « Et donc le moteur il est comment ? »

MOI « …Eteint ? »

LUI « VOILA, ce qui décharge la batterie c’est tout appareillage électrique lorsque le moteur est éteint »

Bienbienbien. Cela dit, à mon avis ça la décharge aussi quand le moteur est allumé mais bon. J’dis rien. Je l’en informerai quand je recevrai mon courrier la semaine prochaine, des fois qu’il soit positif.

BONUS TIME : Internet is Happiness

Une direction, 5 têtes de con

« Est ce que ça évoque bien un zombie à tout le monde ? »

« Brian, il faut qu’on parle » – « Ca n’annonce rien de bon » – « Non en effet, nous… » FSSHHHH « Sérieusement, mec ?! » – « Tu ne peux pas toujours te jetpacker loin de tes problèmes, Brian ! » Mais il pouvait carrément, et c’était génial.

uu

Et aussi : Robert ou IronMan ??

uu

Le véritable Léguman, le 1er Homme Laitue.

DONNE MOI MON PERMIS OU JE DEFONCE CE GROS BATARD DE CHAAAAAT

Advertisements

Publié le 22 février 2013, dans Delirium très mince, Net plus ultra, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. je n ai pas eu encore le plaisir de passer le permis mais je crois que je vais faire des perles !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :