Les vacances c’est Bouzbeach, un orteil bleu et des méduses qui dansent

Je ne peux croire que le destin cruel ait permis à mes vacances de se faire la malle plus vite que l’usine Samsonite. C’est vraiment trop de la mayrde. Quand je songe qu’il y a pas la dizaine de jours j’étais au resto brésilien à Casablanca, à me faire écraser un doigt de pied par une table locale. Mais ne sautons pas les étapes, car ce soir, gens, j’ai tellement les boules d’être de retour en Parisie sous la pluie et chaussettes aux pieds, que je ressens le besoin de me confier, et de revivre mes vacances de la mort avec tézigues.

20130809_195904

« Alleeez raconte diiis »
Booon okaaaay

La première semaine fut consacrée à la famille de l’un et de l’autre des Akov. Nous fûmes ainsi confrontés à :

–       Mon petit Frère Plout, 3,5 ans, clamant devant ma tronche de saut du lit (= les yeux en trous de zeub) « Regarde Maman, on dirait EXACTEMENT Paulie !! »

20130805_130306

Et après on est allés à la mer faire un concours de trous

–       Un marchand de chichis nommé Prout-Prout

IMG_20130807_102734

AAaaah au début ça surprend hein.

–       Des vélos avec des selles détestant manifestement toute forme de postérieur, même enrobé de gras

–       Un marchand de montres qui m’a vendu une Swatch prétendument insubmersible, qui s’est submersiblée à la première éclaboussure venue

20130806_191322

Ceci n’est PAS étanche.

–       Des salades de tomates tellement bonnes qu’elles te donnent envie de faire la tronche de la meuf dans la pub de Perle de Lait

–       Des vagues d’océan à 17 degrés mais bon c’est toujours mieux que Paris Plage alors t’y vas quand même

20130807_183325 20130807_183212

–       Un mot glissé sous les essuie-glace de ma mère avec marqué que Bonjouuuur, que je n’ai pas été indifférent à votre visionnnn, que si vous voulez m’appeler voilà mon 07

Mais aussi, dans sa famille à lui nous avons croisé le chemin de :

–       La meilleure glace de la planète

–       Une perle de cousine par alliance, les seins débordant du débardeur, pontifiant avec une voix de fond de gorge sans la moindre espèce de nuance « Franchemeeeent je comprends vraiment paaas les parisiens qui viennent travailler dans la suuud. Je sais paaas s’ils sont ici ou là baaas mais mentalemennnt clairement ils sont ailleuuurs quoi ». Grosse barre intérieure

–       Un champion de châteaux de sable de maboule

photo

Avec des fausses piscines en plastique bleu. La vache.

–       Un groupe de pétanquistes complètement relous qui jouaient devant la belle-maison de la belle-famille en gueulant des instructions capitales via une sono parfaitement inutile : « LE 17 CONTRE LE 8, JE REPETE, LE 17 CONTRE LE 8 ». C’est vrai que c’est fondamental de dépasser les 8000 décibels quand on dispose d’un terrain de 30 m carrés

–       Un voisin qui a décidé que pour signifier le pouvoir laxatif de la sono spéciale pétanque, il allait activer son alarme à fond les ballons. Et qui du coup a relouté l’ensemble de l’hémisphère sud

–       Un magasin d’espadrilles trop de la beauté, même que M. Akov m’en a offert une paire

20130809_173740

J’ai choisi les rayées en 4e, mais en mode classique sans talons <3

–       Des magasins tellement soldés à la frontière espagnole, que j’ai cru que c’était Noël. Sérieusement

Mais bon la famille c’est bien mais au final c’est pas le tout : faut aller voir du pays avec des amis aussi. Du coup nous sommes partis, avec achats et bagages, pour la contrée de Daoudi, Artiste le Plus Aimé au Monde dis donc : le Maroc.

20130818_032046

C’est marqué texto sur le CD j’te signale alors arrête de rigoler.

Le programme était vachement serré : en une semaine on devait se gratiner sur la plage, se balader le nez au vent dans les endroits touristiques de Casa, Rabat et Marrakech, et trouver de l’alcool en lendemain de ramadan histoire de se rincer le foie.

Mais première étape, se faire chercher par la copine Zozo et sa pote Chacha à l’aéroport de Casa. A 44°C, tu remercies chaudement l’inventeur de la clim c’est clair.

Moi « On va où alors ? »

Zozo « On a loué une villa à Bouzbouz, tu vas voir c’est supaiire »

Chacha « Ouais et c’est à deux encablures de la plage, Bouzbeach, on va trop se la dorer »

20130813_142230

Bouzbeach baybay

Emerveillement.

Du coup on s’est lu toute la collec des Public, Closer et Cacamagazine sur Bouzbeach, c’était au top (et M. Akov était pas en reste, faut pas croire qu’ya que les filles qui veulent lire des articles avec les seins de Nabila dedans bande de machistes). Et le soir, retour à la villa, comportant un salon d’environ 50 m carrés, où on pouvait mater la télé marocaine.

20130813_122321

On comprenait pas un broc, heureusement Zozo parle arabe du coup elle pouvait nous traduire la version locale des feux de l’amour.

Zozo « En fait c’est 2 frères, ils sont riches mais ils sont amoureux de filles belles et pauvres, mais leurs parents ils veulent pas »

M. Akov « Mais lui c’est le frère alors ? »

Zozo « Nan lui c’est le cousin il est gentil. Le frère c’est lui là »

M. Akov « Ah bon mais pourquoi il est avec cette Blondemeuf là il est marié ? »

Zozo « En fait c’est le type méchant là qui a mis Blondemeuf enceinte et après il a fait croire au frère que c’était lui le père, du coup il a été obligé de se marier avec elle alors qu’il est amoureux de Bellemeuf 1 »

M. Akov et moi « AAAAaaaahhh »

Ah on en a vu des belles choses, des palais, des arbres pleins de fleurs de toutes les couleurs, beauuuucoup de chats aussi. Les chats prospèrent vachement au Maroc figure-toi.

971804_10151821179597280_971117775_n

Des chats alignés, putain ça fait peur on dirait qu’ils vont lancer la choré des Worlds Appart.

20130814_123532

Yen a des mignons aussi <3

On a vu des marchands de lampes, de bijoux, de miroirs, d’épices, de chapeaux et même un mec qui vent exclusivement des figurines de chameaux. Ca c’est du marché de niche mon frère.

20130812_210416

20130812_213048

20130814_124404

20130814_124445

20130814_185124

20130814_184644

20130814_172934

20130816_201047

20130814_120428

20130816_201240

1012523_10151821184007280_296892350_n

1239798_10151821174392280_987780855_n

On a aussi mangé à un resto avec de belles recommandations :

1147773_10151821185062280_870777833_o

On a même trouvé le meilleur jus d’orange du MONDE. Bon on a pas goûté, mais l’enseigne était claire :

20130814_121102

« Top dans le monde » les enfants !

Par contre pour sortir un soir on s’est un peu galérés, un mec originaire du pays mais expatrié en France depuis le lustre nous a entrainés dans un cabaret. Il nous a vendu un lieu familial, où onf ait la fête sur de la musique marocaine etc. On a atterri dans une boîte à putes avec zéro familles, et les seules femmes non tarifées présentes à part nous, c’était des mère ou des épouses visiblement en surveillance de leur mari/fils. Les gens dansaient, les meufs secouaient leurs cheveux dans tous les sens à un tel point que j’ai cru que l’une d’entre elles allait probablement s’envoler, comme le marsupilami quand il fait l’hélico avec sa méga queue. En fait non, elle est restée à terre, mais je voudrais pas être ses cervicales le lendemain.

Au final on a bien rigolé. J’aurais bien livré de la photo, mais c’était interdit… De toute façon c’était over enfumé de chicha.

20130816_023227

Non, j’ai pas mieux.

La boîte de night du siècle se trouve à Marrakech : le Théatro, aménagée dans un ancien théatre (surprenant n’est ce pas ?), premièr endroit où je dispose à la fois d’une bouteille de vodka et d’un spectacle son et lumière. Car figure toi que pour une raison obscure, des intermittents locaux se sont déguisés en méduses par le truchement d’un parapluie translucide auréolé d’ampoulettes bleues posé sur leurs têtes, et auxquelles pendaient de longues bandes de tissu blanc très légers, genre du papier crépon tu vois. Tu coup les mecs et les meufs (car il y avait les deux, bon point) déguisés dansaient, maquillés et habillés en blanc sous le costume, et ça faisait onduler les bandelettes, c’était méga bizarre et fascinant en même temps. Pendant ce temps y avait un DJ chanmé qui gueulait dans la micro des trucs genre « Rihanna sings « you find love in the hopeless places », but here it is not a hopeless place !! It is the THEATROOOOO », ce qu’on peut traduire grossièrement par « Rihanna dit que c’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes, mais ici c’est pas chez Liebig, c’est la FOLAILLE DU SLIIIIP ».

Et ce fut.

981916_10151821185812280_352435978_o

Ah oui, et le dernier soir on est allés au resto brésilien pour changer des tajines, et mal nous en a pris. Dans un élan de bonne volonté et afin de rapprocher suffisamment de tables pour réunir notre petit groupe de 8 pelés, le serveur a en effet rapproché une table un peu trop près de mon petit doigt de pied. Tellement proche en fait, que ledit orteil s’est mué en petit boudin bleu dans l’heure, et que depuis une semaine que je suis revenue au taf, j’assortis mes vestes et futes de boulot avec mes superbes tongs de plage, seuls chaussures que je peux porter sans boiter comme une connasse.

Les reins la fin des vacances putain.

Publicités

Publié le 25 août 2013, dans Delirium très mince. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. j adore le contraste entre la beauté de tes photo et ton humour décapant!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :