Harry a les yeux VERTS, bordayl.

J’aurais bien aimé être Glenda.

Glenda est une personne inventée, avec un prénom moisi qui ruina une grande partie de ce qui aurait pu être sa vie sociale imaginaire. Cependant, les sonorités moches de son nom – rappelant le doux son que fit M. Akov hier soir lorsqu’il rentra à 1h du matin pour vomir 2 litres de vodka – et les moqueries des une et des autres ne firent finalement que l’encourager à découvrir d’autres endroits où elle pourrait trouver amitié et gens compréhensifs devant sa différence. C’est ainsi que Glenda se construisit une personnalité d’aventurière de la vie.

Aujourd’hui, lorsqu’elle déménage fictivement, elle visite son quartier, pour découvrir de nouveaux endroits où sortir. Elle frappe à la porte de ses voisins non réels, pour les inviter à boire un verre et faire connaissance avec eux. Quand elle passe à la FNAC, elle achète des livres d’auteurs qu’elle ne connaît pas, pour essayer. Et quand elle va dans ses restaurants favoris, elle commande des plats qu’elle n’a encore jamais tentés, pour goûter.

Waw.

Indiana Jones est teeeellement plus sexy avec des lunettes. Non aucun rapport.

Putain j’aurais bien aimé être comme Glenda. Moi je suis une personne pas imaginaire, et surtout réellement monomaniaque. Depuis 3 ans, je mange entre 2 et 5 fois par semaine ma salade de pâtes tomates-capellini 3min-cornichons-dés de jambon, et tous les matins je choisis entre les Crunchy Muesli Carrefour et les Carrefour Stylesse Chocolat Noir. Quand j’étais petite, j’avais une petite bibliothèque remplie de mes livres préférés, que je relisais inlassablement. C’était comme un petit jardin paradisiaque aménagé par moi-même pour moi même, et dont je connaissais exactement chaque petit caillou jonchant l’allée, chaque brindille scintillante de rosée, chaque pâquerette tendue vers les chauds rayons du soleil dorés. Je savais exactement quel livre ouvrir pour me retrouver confortablement installée à l’ombre d’un chêne imaginaire, ou lequel me ferait sentir la douce et tiède brise magique de l’émerveillement littéraire. Jésus. Pourquoi dans ces conditions explorer d’autres contrées ? Pourquoi tenter un autre plat que le tartare, alors que j’aime tellement le bœuf ? Y aurait-il autre chose qu’une amère déception au bout du chemin ??

La semaine dernière, alors que j’étais tranquillement en train de légèrement paniquer pendant a semaine de séminaire de boulot, qui prévoyait juste que je fasse une présentation sur scène devant 300 personnes munies d’yeux et d’oreilles parfaitement fonctionnels, je me suis alors surprise à reprendre depuis le début la lecture d’un de mes coins favoris de mon jardin paradisiaque personnel. Je me suis replongée dans l’aventure qui a accompagné toute mon adolescence, qui l’a enveloppée de magie et d’aventure, de frustrations, de colère et de soulagement, de joie et de chaleur dans mon cœur tendre.

La semaine dernière, j’ai commencé la relecture de Harry Potter.

Oui, j’ai 24 ans et je relis Harry Potter, depuis le 1er tome destiné aux enfants jusqu’au dernier qui fait peur. Je relis le livre qui m’a fait regretter d’avoir 12 ans et donc dépassé l’âge d’être convoquée à Poudlard, celui qui m’a conduite à verrouiller mon journal intime électronique avec le mot de passe « Alohomora », le livre qui m’a appris que les adaptations cinématographiques commencent mal lorsque l’acteur principal a des yeux bleus alors que le bouquin stipule précisément et de multiples fois dans chaque tome que le personnage qu’il joue a des iris verts. VERTS, bordel.

« Harry… Tu as les yeux de ta mère » « MA VIE EST UN MENSONGE »

N’empêche, ça m’a fait comme de retrouver un ami d’enfance. Comme quoi, même maintenant que j’ai de vrais amis, Harry Potter et mes multiples vieilles névroses ont leur place.

Publicités

Publié le 26 septembre 2013, dans Delirium très mince. Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Tes rares articles et apparitions me manquaient toujours fun de te lire !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :