Archives Mensuelles: décembre 2013

Ma famille Noël, ou le Noël apocalyptique classique chez moi

« SALUT LES ENFANTS ! » claironna Tonton Noël le Berger descendu de ses verts pâturages pour les fêtes, depuis la porte d’entrée débouchant sur la cuisine. Il était accompagné de ses 3 chiens de berger, Mimoune la vieille bouclée, Manouche et Muscade les jeunes jumelles, et  était vêtu d’un pull ayant visiblement vécu un moment à la campagne qui recouvrait… Rien du tout. Car le Tonton Noël le Berger ne met jamais de T-shirt.

« AAAaaaah Tonton est là ! On l’avait plus vu depuis au moins 5 ans dis donc ! » m’écriais-je, les mains occupées par la mise en place d’une guirlande dorée à moitié déplumée par ses nombreuses années de loyaux services sur le glorieux sapin décorant le salon.

« Moi je trouve que les boules c’est très joli !!! » cria le Tout-Petit Frère Noël, 4 ans, les yeux écarquillés pour appuyer l’importance de sa phrase. « En plus les boules on dirait des crottes de nez hahahahahaaaa » et dans un rire démoniaque de mini moutard surexcité par sa sortie pleine d’esprit, il sautilla jusqu’à l’entrée pour voir les chiens.

« Il est vraiment trop bête celui-là alors… » commenta sobrement Petit-Cousin Noël, 11 ans, en finissant soigneusement d’agencer  ses dinosaures en plastique dans la crèche autour de l’enfant Jésus.

« Dites donc il est pas mal votre sapin ! » nous félicita la Grand-Mère Noël, « Tu tombes à pic fiston, viens nous aider on est super occupés ! ». Entrant à sa suite, Tonton Noël le Berger découvrit alors le spectacle apocalyptique auquel je suis désormais habituée.

Dans le salon, Sœur Noël, 21 ans, et Frère Noël, 16 ans, ont sorti les plaquettes de cire multicolores pour sculpter les bougies qui serviront de décor à la bûche faite maison.

« … Dis donc, on peut savoir ce que c’est ce truc que tu fais là ? » interpella Sœur Noël, la mine perplexe.
« On dirait un genre de boudin avec un bonnet ». « OUI, mais justement, c’est un boudin de Noël ! » s’exclama Frère Noël en brandissant son oeuvre d’une bizarre couleur orangée, « bon je vais le retravailler, comme ça ça fera un renard ». « Excuse-moi, mais c’est quoi exactement le rapport entre un renard et Noël ?? » demanda Sœur Noël, visiblement consternée. « BEN LE BONNET DE NOËL  SUR SA TÊTE !! Putain c’est dur dans ta tête, ça connecte pas méga ! » s’esclaffa Frère Noël.

Les laissant à leur débat de fond, Tonton Noël le Berger et Grand-Mère Noël passèrent dans la cuisine, où Petit-Cousin s’était mis en tête de faire des décos de porte vitrée avec un pschitt à neige et un vieux pochoirs. Le résultat se situait quelque part entre le tas de blancs en neige tombés sur le carrelage et la fiente de pigeon. « OHLALA » s’écria Grand-Mère Noël, se précipitant à la rescousse de la pauvre vitre. Tonton Noël le Berger, lui, revint au salon regarder la fin de la mise en place des décos de Noël. Comme prévu, 75 % des machins étaient placés en bas de sapin grâce au formidable zèle de Tout-Petit Frère Noël.

« Ouais, je sais, c’est relou le vive le vent joué en boucle en midi mais j’arrive pas à éteindre cette merde de guirlande », avouais-je.

« Putain c’est vrai que votre truc il a plus de guirlandes dessus que toute la commune. Limite vous avez décoré les guirlandes avec un sapin » examina Tonton Noël le Berger.

DRIIIIIINNG fit la sonnette.

« OH, bon j’y vais », se dévoua Grand-Père Noël en se levant de son fauteuil où il feuilletait une revue scientifique pointue.
Depuis la fenêtre, je le vis ouvrir la porte du jardin devant Tatie Noël et Tonton Chauve de Noël.

« HELLO !! » salua la Tatie Noël avant d’embrasser ses enfants, Petit-Cousin Noël et Cousin Noël, 16 ans et ne s’exprimant qu’en monosyllabes.

« Dites donc » dit Tonton Chauve de Noël avec son éternel accent toulousain, « yen a de l’activité dans cette maison ! »

Et en effet dans la cuisine, Tout-Petit Frère et Maman Noël avaient décidé de se mettre à la fabrication de papas noëls en carton, à colorier soit même. Le doux enfant avait décidé de les faire tous en jaune, parce qu’il « avait décidé et en plus c’est joli ». Voilà voilà.

Ayant finalement réussi à éteindre la guirlande reloue en spammant un vieux bouton planqué sur son adaptateur, je me joignis à l’équipe de fabrication de bougies. « BON je fais un sapin, toi t’as qu’à faire les boules », déclarais-je à Sœur Noël, qui s’escrimait sur un serpentin de cire. « OUAIS OKAY » s’enthousiasma-t-elle.

30 minutes plus tard, les bougies terminées, Grand-Mère Noël nous appela « Dites les filles, si vous faisiez la bûche de Noël ? ». Sœur Noël adorant tout ce qui ressemble à de la bouffe, à de la pâtisserie et à du chocolat, rien ne pouvait lui faire plus plaisir : « OUAIIIIS on y va grave du cul !! », et elle laissa aussi sec en plan nos œuvres en cire spéciale déco de bûche. Nous voilà aussitôt parties dans les préparatifs de la mort. « Roulez le biscuit… Bon attend je roule… Mais ya toute la crème qui se barre !! » « Non attend on va plutôt mettre que 2 fois la quantité de sucre et pas 3, sinon ça va être dégueulasse », et autre « MAIS PUTAIN comment je fais pour mesurer 15 grammes sur une balance qui a que des mini graduations à 40 grammes ?? ».

Mais au final, nos efforts payèrent, et je ne suis pas peu fière de t’annoncer que demain la bûche sera folle et méga bien décorée ! En attendant, nous en étions à nettoyer les reliefs de nos tribulations pâtissières en nous dandinant sur  ma playlist Grooveshark sur « A Little Party Never Killed Nobody », lorsque j’avisais l’état des vitres de la cuisine. Tout-Petit Frère Noël arriva d’ailleurs à point nommé, ses petits papa noëls en carton dument accrochés dans le sapin par Maman Noël, et fit observer « OH ben c’est écrit NOEL sur la vitre !! Et là c’est un caca boudin hahahahahahahaaa », puis il s’enfuit rejoindre sa collection de petites voitures.

Le petit n’avait pas tort. En effet il était écrit NOEL en lettres de bombe à neige sur la porte, et savoir lire ça à 4 ans c’est quand même un sacré truc, et puis il fallait bien avouer que le reste ressemblait pas mal à du caca boudin.

Bref, nous avions à peine terminé le nettoyage qu’il nous fallu passer à table pour une délicieuse plancha de Noël.

Cousin Noël, brandissant une serviette devant son visage (qu’il allait garder pendant l’intégralité du repas) : « AAAH mais attend mais ça envoie des petites gouttes d’huile qui piquent ce machin !! »

Tonton Noël le Berger : « Bon moi je crève de chaud devant les planchas là, je tombe la chemise ». Comme il n’avait pas de chemise mais juste un pull, il tomba le pull et finit le repas de noël torse nu tel le clodo à une plancha de clodo.

Grand-Mère Noël :  « Et en dessert ya du sorbet !! »

Tonton Chauve de Noël : « AAAHH va falloir l’abSORBER le SORBET, HAHAHAHAAA vous avez compris ?? »

Tout-Petit Frère Noël, tenant une croûte de pain sous son nez : « Ben MOI j’ai une moustache en PAIN hahahahaha »

Moi : « Ouais, M. Akov a enfin réussi à s’acheter la caisse de ses rêves, une voiture de sport orange toute plate avec zéro coffre, mais bon c’est cool il la voulait depuis tellement longtemps »

Tonton Noël le Berger : « Ouais et pour la pollution c’est pas mal aussi. Quand on pense que MÊME la FABRICATION de ces trucs ça pollue, putain »

Tonton Chauve de Noël : « abSORBER le SORBET, vous avez compris ?? »

 20131224_144550

20131224_160318

20131224_200721

20131224_232542

Ah oui, et aussi j’ai trouvé un super bouquin avec de super illustrations dans la biblio de mes grands parents :

20131224_002748

20131224_003035

… SUR CE…

JOYEUX NOËL !!

Publicités