A Berlin, on a fêté 2014,et j’pense que ça va être une année de la balle.

Suite au précédent marathon familial que relatait mon post précédent, mon voyage de nouvel an a atteint une seconde étape décisive, sobrement intitulée « Bourage de gueule à Berlin en joyeuse compagnie ».
C’est donc avec la même fine équipe que l’année dernière à Istanbul que je suis partie, à savoir Zozo la sociable, Kékette la danseuse sur canapé, Choucroute la décalée, Copine de Choucroute l’allemande, M. et Mme Couscous les danseurs de Maghrébie, Vic le parisien, Davut le faiseur de conneries et M. Akov le flegmatique. Et moi.

Je précise en préambule que Berlin a été choisie pour 2 raisons :

1)   Les gens voulaient aller à Beyrouth, or en raisons d’une légère augmentation de la pollution, d’une cuisine trop grasse et dune petite recrudescence des ATTENTATS QUI FONT MOURIR, j’ai sobrement stipulé que j’y mettrai pas un ongle de pied.

2)   Comme on est des glands de l’anticipation, on n’a pas pu choisir une destination trop lointaine, en plus les allemands ont la réputation d’aimer la bière donc, ça pouvait pas être des gens complètement nases.

En plus, Vic le parisien connaissait les bonnes adresses.

Quand j’ai débarqué le 31 décembre au soir à l’aéroport de Berlin (Il va faire tout noiiir) Tegel (#blaguedemerde), sur le chemin du loft qu’on avait loué un détail m’a marquée. Pas seulement des publicités interdites aux moins de 18 ans affichées à portée des yeux innocents, non (quoique ça m’ait pas mal interpellée) (excuse moi mais… Le roi des Godes ? Qu’est ce que c’est que ce truc !!).

20140103_231222

Mamaaaan qui ist die daaaame ? – Euuh keine prostituée en tout cas mein kinder

20140103_231233

Chez Dildoking, votre vagin aussi tombera amoureux !

Non ce qui m’a frappée, c’est que chaque sac de chaque mec se baladant dans chaque rue était bourré à craquer de feux d’artifices. Je me suis dit « et ben, les allemands aiment faire péter 2-3 trucs de leur fenêtre pour le nouvel an, on en verra sûrement quelques uns ».

Autant te le dire, j’étais tellement en dessous de la vérité que même tous les discours politiques des 10 dernières années en étaient plus proches que moi. Je m’attendais à quelques pètes ici ou là, et j’ai eu… Un putain de champignon nucléaire de la beauté.

Morceau de chance, on avait loué un loft avec rooftop. Ca fait classe dit comme ça, enfin la réalité c’est qu’on était obligés d’escalader le rebord de la fenêtre des chiottes par l’entremise d’un banc pour atteindre un bout de toit sans rambarde avec un peu de mauvaises herbes pelées dessus. J’ai encore un bleu au cul à force de faire des allers-retours acrobatiques. Mais en fait peu importait que ce soit un bout de béton moche ou le crâne de Brice Hortefeux, l’important c’est qu’on y a assisté à un spectacle incroyable. Dès la tombée de la nuit, tous les berlinois ont commencé à balancer des feux rouges, bleus, dorés, des feux qui explosaient, qui volaient, qui volaient puis explosaient, des incendies, des étincelles, et à 360 degrés autour de nous le ciel était en feux. C’était comme un bouquet final, mais de 17h à 3h du mat. Les berlinois sont des maboules du cul. Plus jamais je n’apprécierai le 14 juillet. Dorénavant, les feux français pueront du derche.

20131231_221133

20140101_002315

20140101_154917

Les dégats dans la rue le lendemain

C’était tellement magique, que les gens en ont été tout émoustillés, au point que le loft est réellement devenu le Loft : faute de piscine, c’est la salle de bain et une des chambres (ensuite rebaptisée Sex Room fort à propos), qui abritèrent les ébats de certains des protagonistes. Il faut dire que cette nuit là, la baraque accueillit du monde : entre les potes de Kékette qui venaient passer un moment berlinois en parallèle de nos personnes, les voisine gothiques en barbiches, piercings et vestes de cuir qui nous ont amené des palanquées de gâteaux industriels dégueulasses, la russe ramenée par Zozo suite à une discussion qu’elles ont eue dans les toilettes d’une boite, ou encore un mystérieux mec noir que personne ne connaissait et qui zona gaiement parmi nous, difficile de s’y retrouver. Surtout quand M. Couscous et Davut ont décidé de balancer une avalanche de bouts de PQ déchirés par leurs soins sur les gens depuis la mezzanine.

Deuxième partie du Loft Story, après le sexe, les disputes, puisqu’à partir de 4 du mat et jusqu’au lendemain, Zozo et M. Couscous firent scandale pour une sombre histoire de qui a raconté quelque chose sur quelqu’un, avec gueulantes en public, portes claquées, clashs qui n’avaient rien à envier à ceux des Ch’tis à Ibiza, bref la totale. Rassure toi, la réconciliation fut aussi brutale que la dispute, et tout fut bientôt résolu dans le monde merveilleux de Berlin <3

En mode random, j’ai également mangé des pizzas, de la bouffe indienne, chinoise, vietnamienne et américaine (=McDo et BK) mais zéro allemande, tout délicieux et à moins de 12 euros (Coucou Paris, chez toi ça coûte le double !).

20140101_221142

20140102_144338

Le vietnamien, by un berlinois taré de la déco, comme tous les berlinois en fait.
CELA ETANT, Vicle parisien qui connait bien l’Asie était plutôt mécontent « Euuh j’suis désolé mais là on dirait pas Saigon, c’est plutôt Hanoi ! » Ok.

20140102_145715

Et puis il y a eu cette boîte, ce truc de maboule, ce parc d’attraction pour drogués. Imagine : tu arrives en tenue de normalité, bottines plates et fute normal, avec un tshirt casual. Tenue du dimanche à Paris quoi, quand tu sors pas et que tu te fais un gros kiki sur le sommet du crâne pour faire des cookies. Ben t’es comme ça, et tu arrives devant la videuse avec son homologue masculin, et la meuf te scanne et te dit « hem, you’re overdressed » traduc = tu es trop chic, meuf. La vache. « Je vous laisse entrer pour que vous voyiez ce que c’est, mais si vous tenez à vos vêtements je vous conseille de pas trop rester ». Et là, tu hallucines, et tu brules d’une saine curiosité au travers des brumes de l’alcool (car il ne faut pas venir sobre à ce genre de boîte, évidemment). Tu paies, tu rentres. De l’autre côté, un espace extérieur, l’hallu : carcasses de voiture où trainent des jeunes la clope (le pétard ?) à la main, feu dans un vieux bidon autour duquel sont assis une multitude de gens sur des troncs biscornus, des stands tout pourris qui vendent sans doute des cochonneries à bouffer en journée (car les boites sont ouvertes 24h/24 !! MabouleLand quoi), et au fond, une maison super bizarre. Chaque fenêtre clignote d’une lumière de couleur différente, au rythme d’une électro bien dosée. Les gens rient, entrent, sortent, fument, sont drogués, s’interpellent, dansent, sont en costume d’indien, en caleçon, c’est plus que n’importe quoi. Morceau de malchance, yavait pas droit aux photos. Mais si tu dois aller prochainement à Berlin, va voir par toi même le Sisyphos !

Bon, et puis on a aussi fait un peu de tourisme mais pas trop non plus, on part pas en vacances pour apprendre des trucs non plus, mayrde. En fait on a surtout vu des monceaux de tags beaux, délirants, créatifs, drôles, j’adore. Et le Mur aussi. En même temps le Mur c’est pareil c’est que des tags.

BEAUTÉ DANS TES YEUX

20140102_140016

Voilà ce qui arrive quand un VTT fornique avec un Muppet.

20140102_142359

La mode berlinoise. C’est… New wave on va dire.

20140102_154913

Une trop belle phramacie, sérieux.

20140101_154720

20140102_155113

FUCK the FUCK

20140102_155241

20140102_155303

20140102_155321

Sex bomb baby !

20140102_155344

20140102_155413

20140102_155422

20140102_155432

20140102_155610

20140102_160124

20140102_160142

20140102_164407

20140102_164816

20140102_165039

20140102_165434

20140102_165610

20140102_165613

20140103_132214

20140103_132230

20140103_133109

20140103_134430

20140103_145025

20140102_161949

20140103_153637

Mario et Luigi étaient également de sortie. Waw !

20140103_155200

Mémorial des juifs, attention de ne pas perdre de vue ton voisin, on a vite fait d’y tourner en rond !

20140103_155718

Mémorial des juifs encore

20140103_161655

Publié le 14 janvier 2014, dans Delirium très mince. Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. je te souhaite une belle année 2014 j adore te lire et te relire desolé de n avoir pu commenté avant mais je lit tes poste avec régal!!!

  2. Ah ces fameuses pubs « roses » sur les panneaux tournants… voilà presque 3 ans que j’y vis et je me demande toujours comment c’est possible :D
    Tes photos résument bien l’ambiance berlinoise (un peu fofolle, un peu olé-olé, un peu alternatif..), mais on trouve pas mal de bons restos pas chers (je reconnais le District Môt sur une de tes photos!) – il y a aussi l’Ouest de Berlin, un peu plus fancy, mais on l’aime notre Berlin!

    • Tu y vis depuis 3 ans ! Dis moi comment c’est d’y vivre ? On se l’est demandé en visitant et en faisant le tour des boîtes, est-ce qu’il est agréable d’y habiter ?
      Fofolle, olé olé, alternatif, c’est exactement les mots =)

      • Il y a 3 ans, c’était à peu près pareil, mais je n’avais pas encore mesuré à quel point Berlin était branché en fêtes, boîtes et companies jusqu’à l’année dernière!
        C’est sympa d’y vivre, il faut juste choisir les bons quartiers (honnêtement, c’est pas vraiment mon cas, parce que je suis plein centre-ville, à côté d’une attraction touristique) mais chez mon copain, c’est beaucoup plus calme, alors qu’il est situé à 2 rues des bars et restos très fréquentés.

      • Ça a l’air vraiment sympa ! Mais tu dois marcher beaucoup non, parce qu’on a remarqué que les distances entre les arrêts de transports sont assez longues. Bon j’arrête de t’embêter^^

      • T’inquiète, il y a les transports :D heureusement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :