Archives Mensuelles: mars 2014

Liebstered awardée, j’ai renoué avec les chaînes (mais pas avec le ComicsansMS, faut pas déconner non plus !)

J’avoue, en principe je kiffe pas masse les chaînes. Mais aussi, j’ai construit ce principe à l’époque des modems qui chantent quand ils se connectent, à l’époque où ta mère devait raccrocher pour que tu puisses parler à tes potes sur MSN avec une liste de contacts qui clignotent type :

  • La meuf qui est trop in love de son mec depuis 15 jours :

❤ ❥ ♡ ღ ❀ ❋¯¨’*·~-.¸¸,.-~*’ Lilidoo ¯¨’*·~-.¸¸,.-~*’ ❤ ❥ ♡ ღ ❀ ❋ jtm mon BB

  • Le mec qui a toujours une citation trop profonde qui change la vie :

Nico´¯(_.·´¯(_.·´¯(_***Carpe Diem***_)¯`·._)¯`·._)¯

  • Le pauvre hère qui s’est fait larguer par sa meuf alors qu’il était quand même avec depuis 3 mois :
BatMaN _ LAmOuR eSt UnE rIvIeRe De MeRdE aU pAyS dU cAcA
  • Le fan de musique qui aime que les trucs pas commerciaux (l’ancêtre du hipster) :

TheDubMaster ‘rock indé only’ _ Onctious BusinessThe hotdog paradygm

  • La meuf qui fait passer des messages persos (de merde) :

La Ptite Cerise ¸¸.•*¨*•♫♪ Jen ta tro abusé du cul de léché le striptizeur MdR Trololol ε(●̮̮̃•̃)з

Tu te souviens maintenant ? Ça donnait des converses du style :

Variante : « Sa va toi ? »

 

 

          

Etc, etc. Ça te rappelle des souvenirs, hm ? Attends, pour te dire je me souviens encore de mes recherches du meilleur smiley à télécharger gratuitement sur des forums moisis, dans l’espoir de me démarquer du commun des mortels auprès de mon contact préféré (mon chéri de l’époque). J’ai d’ailleurs misé beaucoup sur la collection Banana, qui m’a permis de marquer quelques points auprès du mâle :

Pourquoi je te parlais de ça déjà ?

Ah oui, les chaînes. A cette époque de l’apogée du Bon Goût, les chaîne c’était 3 trucs débiles et relous en même temps qui m’obligeaient purement et simplement à les boycotter :

1) Du contenu de mayrde

« Je connais une fille courageuse, sensible, drôle et trop belle de la beauté du cheveu qui brille, et cette fille c’est grave toi en fait ! Alors si tu connais aussi des filles comme ça envoie leur ce message, ça leur fera trop plaiz du cul »

On sent le message personnalisé déjà, c’est vrai que ça me réchauffe le cœur de savoir que quelque part un être de type humain que je ne connais ni d’Adam ni d’Eve a écrit 5 lignes sans intérêt qui lui ont permis de spammer la moitié de la terre, moi compris. Supaire.

2) Des menaces perraves

« Envoie ce message à au moins 7 filles trop cools, y compris celle qui te l’a envoyé, sinon un méchant lutin te rajoutera des grosses coutures en dentelles sur toutes tes culottes et ça te fera bien mal au clitoris quand tu marcheras avec ! »

Ma technique : copier le message, coller dans la fenêtre d’envoi, et HOP retour à l’envoyeur. Comme ça incident diplomatique évité à moindre frais, ni vu ni connu. Etape 2 : retourner à des occupations plus constructives, comme regarder Die Hard 4 ou manger 2 types de céréales au chocolat en même temps.

PS : ne JAMAIS acheter une culotte avec une couture sur le pubis. Jamais.

3) Du ComicsSansMS

Je crois que je n’ai pas besoin de développer ce point. Cette écriture est pire que moche. Elle est moche et ringarde. Point.

Sauf que la chaîne a changé. Aujourd’hui déjà, elle arbore la police tout à fait franche du collier. En plus, elle ne me promet pas de mourir les cheveux sales dans d’atroces souffrances si je ne réponds pas. Et pour le contenu, vu que c’est des questions, ben si c’est de la mayrde je peux que me mettre devant le miroir et faire ma tête de fâchée( ça fait peur à personne mais bon j’ai rien de mieux).

Donc merci Ahooka de m’avoir taguée, et après cette interminable introduction voici ma modeste contribution.


Copiage/collage du principe des Liebster Award :

– Écrire 11 anecdotes sur soi,
– Répondre aux 11 questions de la personne qui vous a nominée,
– Taguer 11 blogs qui comptent moins de 200 abonnés et leur poser 11 questions,
– Les tenir au courant de leur nomination.


 

11 ANECDOTES SUR MOI

1- Je n’aime aucun fruit, sauf la tomate. Et sans la peau.

2- J’ai été longtemps amoureuse de Donatello, la tortue ninja violette. Parce que c’était le plus intelligent.

3- Une fois, quand j’avais environ 12 ans, je me suis prise d’une telle passion pour la pâte de gâteau au chocolat que chaque jour pendant une semaine je me suis fait une mini pâte en divisant les ingrédients par 4 pour la manger crue au petit déjeuner. A la fin de la semaine j’ai arrêté pour cause d’écœurement maximal.

4- J’adore la vinaigrette, et tout ce qui a du vinaigre dedans.

5- A l’âge de 8 ans, j’ai bouffé un énorme saladier de pop corn et j’ai tout gerbé. Depuis, je peux plus ni sentir ni manger les pop corn.

6- J’ai une scoliose de la mort et du coup je ne croise jamais les jambes, sinon après ça fait mal. Galère hein.

7- Quand j’étais petite, j’ai sauté plusieurs classes. C’était atroce.

8- Je fais une fixation sur les sourcils des gens. Par exemple, je déteste Colin Farell : il est pas franc du sourcil.

9- Je n’aime pas l’alcool, je bois toujours un jus d’abricot dans les bars. A moins que le but de la soirée ne soit de se mettre une tête, là je fais un effort quand même. Minimum.

10- J’ai 5 petits frères et sœurs (dont 3 demis).

11- Je déteste l’eau. La seule chose qui sauve ma vie sociale, c’est que je déteste encore plus être sale.


 

MES RÉPONSES AUX QUESTIONS

1. Et toi, à quoi tu joues? (et si tu comprends la référence, j’aime encore plus :p)

Daysolay, je comprends pas la référence, mais ça sonne comme un claim de pub pour la PS4 cela dit. Pour ce qui est de jouer, et bien je fais des peluches en couture qui ressemblent à des jouets, je fais des chorégraphies sur les pavés en chantant Singing in the Rain, avec M. Akov on joue au shoot de slip-sale-qui-traine dans ta face, et on a fini Portal 2.

2. Et toi qu’est ce que tu fais dans ta vie ? (c’était ce que tu voulais ?)

Je suis marketeuse, ce qui fait de moi quelqu’un qui gagne de la thune à mesure que les autres en dépensent, je dirais donc que j’ai un métier peu utile mais plutôt distrayant. Sinon je voulais être cantatrice, écrivain ou testeuse de hamac, mais il paraissait que les débouchés étaient un peu bof.

3. Et toi, quel est le cadeau que t’as reçu mais que t’as mis dans le grenier direct ?

Je suis extrêmement bon public. Ça vaut pour les blagues moisies (que j’affectionne fort), mais aussi pour les cadeaux. La théorie est la suivante : le cadeau n’est pas seulement un objet supposé te plaire, c’est un objet qui révèle quelque chose de ce que les autres pensent que tu vas aimer, donc ce qu’ils pensent de toi. Et ça c’est précieux.

Voilà, c’était l’instant cucul. Sinon, je ne mets jamais de talons, donc m’en offrir reviendrait à offrir une paire de lunettes à un mec qui n’a pas d’oreilles (…Parce que sans oreilles elles tiennent comment tes binocles, hein ? Petit malin va). Mais jusqu’à présent, personne n’a encore fait cette erreur.

4. Et toi, à quoi il ressemble ton espace de travail/créa ?

A la méridienne de mon canapé, parce que plus jamais je n’investirai dans un canapé sans méridienne maintenant que j’ai goûté le plaisir d’être vautrée dans du moelleux devant la télé. Jamais.

5. Et toi, c’est quoi pour toi une vie bien ?

Une vie sans ennui. Pas forcément du genre « tiens, demain je monte dans l’avion et je vais grimper le Kilimandjaro » (surtout que je suis déjà incapable de courir plus de 200m derrière le bus alors bon). Non, plutôt genre « tiens, demain je vais me mettre à la clarinette », ou « tiens, demain, je vais apprendre une nouvelle recette de cuisine pour mon chéri et moi », ou encore « tiens, demain je tente la reproduction du Taj Mahal en rognures d’ongles de pieds ». Tu vois. La vie, quoi.

6. Et toi, combien de temps t’y passes à mettre à jour ton blog/page facebook/ravelry etc etc ?

Je dirais environ 2h toutes les semaines/2 semaines (je suis une grosse feignasse) (et comme a dit mon chef aujourd’hui en réunion, je cite « feignasse + feignasse, ça fait la tête à Toto », fin de citation) (je ne sais pas non plus ce que ça signifie).

7. Et toi, c’est quoi ton superpouvoir ?

Je suis capable de mettre n’importe qui mal à l’aise le sourire aux lèvres en moins de 2 minutes. Une fois, j’ai dit à un total inconnu que mon gynéco m’avait dit que mon col de l’utérus était superbe. Je ne sais pas, sur le moment ça m’avait paru opportun.

8. Et toi, c’est quoi ton dessin animé préféré ?

L’intégralité des Disneys, surtout la Belle et la Bête, La Petite Sirène, et puis Oliver et Compagnie. Et puis la Reine des Neiges, putain la Reine des Neiges !!

9. Et toi, c’est quoi le dernier truc que t’as acheté sur le net ?

5 pulls sur Brandalley. J’avais besoin de pulls.

10. Et toi, qu’est ce que tu fais quand tu t’ennuies? (et que t’as pas ton crochet/tes aiguilles/ton stylo)

Quand je m’ennuie et que je ne peux ni écrire, ni coudre, je regarde la télé ou des séries sur mon ordi. Si je n’ai pas de télé ou d’ordi, je lis. Et si j’ai pas de bouquin, je chante des trucs très fort chez moi.

11. Et toi, c’est quoi ta plus grosse honte racontable ?

…Une fois, les parents de mon premier copain sont rentrés plus tôt que prévu, du coup on avait pas le temps de ranger. Son père s’est alors arrêté au milieu du salon, et il a ramassé un emballage vide de préservatif à la fraise. Il a sourit, m’a regardée, puis a regardé son fils. Et il l’a félicité. Groooosse honte de la mort du cul.


 

JE TAGUE :

Niniche

Miia

Coryse

BloodyAnna

KiwiPoivré

BlissBazaar

MademoiselleHortense

MargueritePoussine

Ça fait que 8, mais bon je pense que vous serez indulgents !


 

11 QUESTIONS

1- Si tu pouvais faire strictement n’importe quel métier, qu’est ce que tu ferais ?

2- Si tu pouvais passer des vacances avec un personnage fictif, qu ce serait ?

3- Si tu avais la masse de thunes, qu’est ce que tu en ferais ?

4- Si tu pouvais attribuer les 3 marches du podium à certaines de tes qualités, lesquelles couronnerais-tu ?

5- Si tu devais choisir, quel James Bond tu attacherais à ton radiateur ?

6- Si tu pouvais balancer une chaîne de télé à la poubelle, ce serait laquelle ?

7- Si une copine t’appelait et te disait qu’elle avait l’intention de demander son mec en mariage, comment réagirais-tu ?

8- Si tu étais invisible, qu’est ce que tu irais espionner ?

9- Si tu pouvais mettre tes plus gros défauts sur un podium, lesquels remporteraient la palme ?

10- Si tu pouvais construire ta maison idéale là maintenant, à quoi elle ressemblerait ?

11- Si tu étais obligée de composer un poème, maintenant tout de suite, qu’est ce que ce serait ?

 

Voilà les enfants ! A vos claviers.

Bisous du cul.

 

Publicités

Devenir une poupée japonaise : ma journée enrichissante

Il y a des week-ends où tu es là, chez toi, où personne n’est libre pour sortir et où finalement toi même n’a pas trop envie d’aller quelque part. C’est exactement ce qu’il m’arrive présentement. Et quand on y pense c’est important d’avoir ce genre de moments, parce que c’est pile poil là que tu peux faire tous les trucs que t’as pas pris le temps de faire dans la semaine. Je te livre ma liste de trucs à faire aujourd’hui :

– Faire une moufette en peluche pour mes potes M. et Mme Bougie qui sont enceints du premier mini gens

– Ecrire un post sur mon blog, histoire que le niveau de connerie du Web ne descende pas trop d’un cran pendant mon absence

– Bouffer du chocolat

– Ecrire la suite de mon ébauche de roman, en espérant que le dénouement finira par m’apparaître soudainement telle la bouse atterrissant gracieusement sur une pâquerette innocente au milieu d’un pré fleuri

– Bouffer des cornichons

– Regarder des merdes sur internet pour être un peu au jus de la bizarrerie du monde

– M’épiler les aisselles et foutre de la cire partout

– Faire la vaisselle

– Faire les courses

– Ranger mes fringues qui trainent par terre telles un immonde tas qui, une fois fossilisé, pourra être investigué par tout être armé d’un diplôme d’archéologie, exhumant une carotte dont les strates seront très clairement constituées de mes pulls et futes roulés en boule et superposés dans l’ordre de leur utilisation

Voilà voilà.

De toute cette liste bourrée de n’importe quoi, il n’y a que 3 choses que je devrais vraiment faire, et 3 choses qu’il y a peu de chances que je fasse tellement c’est relou. Oui, ce sont les mêmes choses. Et je pense que tu peux deviner desquelles il s’agit (indice : ce sont les 3 dernières) (ce qui signifie que je me suis épilé les aisselles, oui, puisque tu tiens à le savoir).

Ma peluche moufette est quasiment terminée et fera très prochainement l’objet d’un DDIY relativement gratiné, le post est juste sous tes yeux, j’ai mangé mon chocolat et je garde les cornichons pour après, et j’appréhende un peu de me remettre à mon gros projet rédactionnel dans la mesure où il n’est pas exclu que ce soit de la merde.

Du coup je passe direct à l’internet. Tu sais ce que c’est, parfois on se dit qu’on va aller réserver les billets de train qu’on aurait déjà du acheter il y a 3 semaines et qui ont depuis triplé de prix, ou bien qu’il faudrait mettre à jour son profil LinkedIn ou son dernier event Facebook, et que tu finis sur Youtube à regarder une vidéo d’une émission américaine à la Confessions Intimes sur les gens qui se prennent pour des poupées vivantes. Mais siiiii, tu sais bien. Les poupées vivantes lààà. Les meufs qui mettent des perruques, le mec qui se fait implanter des abdos en plastique !

J’ai donc passé (je trouve que le mot « perdu » est trop négatif) 40 minutes de ma vie à regarder cette vidéo, où tu peux rencontrer 3 personnages exceptionnel(lement taré)s :

– Justin, avant d’être constitué à 75% de silicone, botox, et dérivés divers de plastique, était un être humain. Suite à on ne sait quoi (trauma ou QI de chaussette), il a développé un addiction tout à fait flippante pour la chirurgie esthétique. Le pauvre homme veut ressembler à Ken, je te demande un peu. Au point qu’il a subit 115 opérations, dont 5 fois le nez, soit 2,5 fois plus que son nombre de narines d’après mes calculs savants dignes de mon bac S. Le moindre de ses biceps, triceps, ou pentaceps est en réalité une vulgaire prothèse, comme un petit nibard, et sa dernière lubie est de se faire poser des abdos.

Citation mémorable (le mec brandit un petit drapeau) : « Han c’est lourd, mes muscles sont en plastique ».

– Emily est méga mal dans sa peau, en vrai elle est pas mal mais par le truchement d’un mécanisme mental obscur elle se trouve aussi laide qu’un étal de thon déguisés en morues. Du coup elle s’est inventé un alter ego nommé Loona, or pas de pot Loona n’est pas Batman, ni Spinelli de la Cour de Récré, ni aucun personnage cool, non, Loona est une fracking poupée japonaise. Le genre avec des noeuds sur les collants, des perruques multicolores, des robes de Caroline Ingalls au pays de Candy et des faux cils qui te permettent de te gratter le sommet du crane en clignant des yeux. Et comme la meuf a l’âge de trouver un job, elle se trimballe partout déguisée en tas de fanfreluches avec des plumes roses qui volent sur sa perruque pour demander du taf. Evidemment personne n’a envie d’avoir l’égérie de Mattel derrière le compoir, c’est donc un échec total.

Citation mémorable (la meuf s’assied à table tout emperruquée et poudrée) : « J’aimerais vraiment qu’on me prenne au sérieux telle que je suis ».

– Venus Angelic est une meuf blonde avec une voix insupportablement trainante et nasillarde. Clairement elle n’a pas la lumière allumée dans toutes les pièces, mais morceau de chance elle est douée dans une des disciplines qui ne nécessitent pas un gramme de réflexion : faire des vidéos Youtube sur comment se transformer en poupée trop kawaï. Bon je suis un peu mauvaise langue, elle a tout de même le mérite d’avoir appris le japonais. C’est quand même autre chose que de réciter le nombre de couches de crème hydratante à appliquer avant d’en mettre autant de fond de teint, puis de poudre, puis de Jésus sait quoi.

Citation mémorable : « J’aime savoir que j’inspire tellement de gens, comme mes Fangelics ».

(Te sent surtout pas obligé de tout regarder)

LA ça frise le n’importe quoi sérieusement.

La magie du maquillage

Bien sûr tout le monde n’a pas le sens de la mesure. Du coup en un rien de temps si tu fais pas gaffe PAF tu deviens un alien avec la varicelle de l’espace.

Et pour finir ce post indigent, un message de Giedré (dont je mate en ce moment le spectacle sur France 4) qui me parait approprié pour la journée DES DROITS de la femme (arrêteeeez de nous souhaitez une joyeuse fête BORDEL).

Bisous !

Mes quasi coloc d’utérus <3

Crevée je suis.

Ce week-end j’ai fêté Noël avec mes deux petits frangin(e)s, et ce fut plutôt épiquement génial.

J’ai découvert tard que la plupart des frères et soeurs ont une relation à la fois complice et conflictuelle, genre qu’ils s’engueulent tous les 4 matins tout en s’adorant dans les tréfonds de leurs personnes respectives. J’ai d’innombrables exemples qui me viennent en tête : la petite soeur capricieuse, le grand frère trop protecteur, le grand frère sarcastique qui fait parfois mal, la grande soeur Miss Parfaite qui fait complexer, le grand frère moralisateur, etc, etc. Tous font référence à des amis à moi et à la relation qu’ils entretiennent avec leurs quasi-coloc d’utérus.

Mais chez moi, c’est différent. Je ne sais pas si beaucoup de gens sont dans mon cas, en tout cas jusqu’à maintenant j’ai rencontré assez rarement ce type de configuration. Mais le fait est que ma soeur, mon frère et moi, on s’adore. Vraiment. Et on partage plein de trucs, on se ressemble sur plein de choses. Bien sûr un peu plus entre ma soeur et moi puisque nous sommes plus proches en âge, mais finalement pas tellement plus qu’avec mon frère.

On est un peu comme ça, mais en plus canons.

Toub est le plus jeune de nous 3, le petit dernier. Il a 16 ans, il prépare son bac à Aix en Provence où vit ma mère, il est très intelligent et très flemmard. Un ado, quoi. Il fume, il conteste, il rit, il sort, il révise pas. Il écrit des textes beaux, imaginatifs, inspirés. Il est fan de jeux vidéos, culture geek, et de Bob Marley.

Ninoune est celle du milieu, position pas facile. Elle a 21 ans, elle va passer le concours d’instit à St Etienne, où elle habite avec nos grand-parents. Elle aime les enfants of course, mais aussi le chant lyrique, la bouffe et les super héros. Elle fait des grimaces avec autant de talent que Jim Carrey, elle a toujours été la plus drôle de nous 3.

Et moi, l’ainée, celle qui a toujours voulu donner l’exemple, la bordélique avec des manies reloues, celle qui laisse la vaisselle moisir dans l’évier mais qui pète un câble si on met le pied sur son oreiller. Je suis la fille qui a besoin de créer et de produire pour sentir que ma journée a eu une utilité. D’où un enchaînement de lubies : écriture (paf j’ouvre un blog), chant (j’ai 2 chorales), la couture (des presque lapin, castor et… quasiment moufette sont nés de mes doigts de fée) (cf mes DDIY), et puis avant il y a eu les portraits au crayon ou encore les expérimentations sur les pâtes de gâteaux au chocolat.

Comme tu l’as peut-être noté avec ta perspicacité habituelle, nous sommes relativement éloignés géographiquement les uns des autres. Aussi cette année, j’ai décidé de leur faire un cadeau de Noël particulier : des billets de train depuis chacun de leurs bleds pour venir un week-end en Parisie voir ma personne. Et cerise sur le humus, des billets pour aller voir la comédie musicale La Belle et la Bête, que M. Akov m’avais déjà emmenée voir pour notre anniversaire de couple (oui parce qu’on est des gens romantiques alors on va voir des Disneys sur scène).

C’est bien simple, du début à la fin du spectacle je n’ai eu qu’une envie, que Toub et Ninoune soient là pour le voir avec moi, comme pour nous remémorer ces heures carrées passées devant des VHS Disney. Parce qu’on peut chanter quasiment toutes les chansons d’Aladdin, le Roi Lion, Oliver et Compagnie, la Petite Sirène et bien sûr la Belle et la Bête. Ouais. A 3 voix même si tu veux, on est des maboules.

Et ce week-end ce fut chose faite : en plus du spectacle, on a fait de la raclette, des cupcakes, des pancakes, des trucs en cake, et puis une balade à Montmartre, et en rentrant petit crochet par le Marché Saint Pierre pour trouver des tissus à fabriquer une moufette en peluche commandée par des amis futurs parents. Et là, perdus au milieu des 5 étages de rouleaux de toute les couleurs, mes chouchous si différents de moi et en même temps si proches ont soudain émis l’envie de concocter leur propre doudou. Du coup au lieu de visiter les endroits à touristes avec les chinois comme je l’avais imaginé, on a passé le week-end chez moi avec le soleil qui rentrait par les fenêtres, à coudre et raconter de la merde. Ninoune a fait un super hérisson avec une bouche cousue façon cicatrice et des yeux de cadavre en mode personnage de Tim Burton, qui s’appelle Perdition (mais perso je l’appelle Putréfaction). Et Toub a fait une tête de renard, mais il est tellement perfectionniste qu’il a tout recommencé pour le faire ne mieux, et du coup j’ai gardé les bouts pas finis dans un tiroir.

C’était parfait. C’était trop court, et ils me manquent déjà.

BEAUTEEEE

Ah, et si tu projettes de voir le spectacle de la Belle et la Bête au théatre Mogador, vas y en courant et si on te coupe les jambes d’ici là vas y sur les coudes, et si on te remplace les coudes par des prothèses en guimauve pour une obscure raison, vas y sur les fesses, bref je crois que t’as compris le topo. La Magie en Vrai, le frisson de la Beauté.