DDIY l’anti tuto : Ginette la moufette

J’ai des amis très spéciaux.

Par exemple, quand Zozo s’est baladée pendant toute une soirée avec un anneau en plastique autour du majeur de sa main droite avec 2 gros yeux exorbités au bout, ce qui transformait sa paluche en marionnette chaussette. Et elle a parlé à la moitié du bar en appelant sa main « Kékette ». Et Kékette a fait la bise à au moins 6 inconnus.

Dit bonjour à Kékette et Kiki !

Ou quand Couscous a versé une bouteille d’1L d’eau dans le lit de Choucroute en éructant « DORMIR RAPIDE, DORMIR LIQUIDE ! ». Et Choucroute a ri.

Ou quand Fardi m’a balancé un parapluie à la gueule en hurlant « ES TU PRETE POUR UNE INVASION DE ZOMBIES ?? VOICI TON ARME » avant de s’avancer vers moi en grognant la bave aux lèvres, dans une très belle imitations du cadavre ambulant post AVC.

Ou quand un soir j’ai trouvé M. Akov tout bourré agenouillé la tête dans le sac en papier de mes achats de l’après-midi, et que je lui ai alors posé une question selon moi légitime : « Ben qu’est ce que tu fous ?? ». Sa réponse (venant du fond du sac) : « Je voulais voir ce qu’il y avait dedans ». OK.

Bref, j’ose à peine te raconter ce que mes amis Bougie et Vrillette m’ont répondu lorsque je leur ai demandé à l’image de quel animal ils aimeraient que je fabrique un doudou pour leur futur bébé (qui est aujourd’hui un actuel bébé) (de type beau et qui sent bon). Dans un mode conventionnel, ils auraient pu opter pour le chat ou le chien. Ou s’ils avaient été un peu foufous, ils m’auraient demandé une girafe ou une tortue. Mais comme ce sont 2 gros fous furieux bons à enfermer, ils m’ont demandé… Une moufette. Une putain de moufette. Pour celui du fond qui ne sait pas ce que c’est, et bien pense à Bambi. C’est bon, c’est fait ? Bon, maintenant pense aux copains de Bambi. Ya Panpan, mais Panpan c’est un lapin donc de toute évidence pas une moufette (suit un peuuu lààà). Arrête toi plutôt sur l’autre pote de Bambi, un machin noir et blanc, qui ressemble à une fouine… Oui voilà, le putois. Tu l’as ? Ben voilà, c’est Fleur la Moufette. Enfin le Moufette vu que c’est un garçon (oui, je sais, c’est dur à croire mais c’est une vérité importante à admettre pour avancer sereinement dans la vie).

Monsieur Fleur le Moufette, pour vous servir.

Pour info, voici le point 30 millions d’amis qui puent : la différence entre la moufette et son cousin le putois.

Enfin bon, me voilà donc partie à la recherche d’un tuto de doudou moufette sur internet. Et tu sais quoi ? Y en a pas. Zéro.

Alors je ne suis pas certaine, mais à mon sens il y a certainement un rapport avec le fait que strictement personne ne veut une peluche moufette pour son gamin. Personne. Sauf Bougie et Vrillette.

J’ai donc réfléchi moult et moult, et j’ai finalement accouché d’un aménagement du patron du doudou Lapinou en lui ajoutant de la queue. Et surtout en allant au marché St Pierre faire quelques emplettes au rayon fourrure, vu que les moufettes ça a du poil long. Ah, petit détail : ils souhaitaient une moufette colorée funky.

OK, challenge accepted ! C’est parti Kiki !

Alors en premier j’ai choisi un superbe tissu rouge avec des étoiles de toutes les couleurs, qui a l’incroyable avantage d’être élastique. Le + du tissu élastique : c’est élastique (cimer l’intello jusque là on s’en sortait sans toi) ET DONC ça fait du moelleux une fois rembourré. Le – du tissu élastique : cette grosse MERDE s’enroule sur elle même sur les bords. Je te laisse imaginer le plaisir que c’est à coudre.

20140302_133705

Histoire de conserver au truc une tronche de moufette malgré l’avalanche de couleurs du tissu étoilé, j’ai opté pour une fausse fourrure tout simplement blanche. Le + : c’est beau et doux, ça fait chaud dans le coeur. Le – : ça fout du poil PARTOUT et c’est EPAIS de la mort, grosse grosse galère à coudre en sandwich entre 2 épaisseurs de tissu, surtout si ledit tissu a la propriété de s’enrouler sur lui même (tu vois où je veux en venir ? La galère).

20140302_144627

Les dégâts du faux poil.

Ensuite je suis partie sur la couture de fourrure. Et là l’horreur. J’ai failli tout balancer par la fenêtre, machine, tissu, mon postérieur, tellement c’était l’enfer. Quelques leçons sur la couture de fourrure :

1) Les poils longs c’est joli mais quand tu découpes le tissu, tu veux pas couper les poils avec. Donc qu’est ce que tu fais ? Tu les peignes vers l’intérieur avant de couper, histoire que le machin se retrouve pas avec un iroquois sur le flanc.

2) Quand tu couds SUR les poils, tu re-peignes en faisant une raie dans le poil tout le long de ta ligne de couture pour pas coudre par dessus les poils. Et c’est chiant. Et quand tu couds SOUS les poils, c’est à dire au travers du tissu qui est lui même sur l’envers du bout de fourrure, ben tu vois rien.

3) La fourrure, c’est épais, et ça rentre pas tellement sous la machine à coudre.

4) la fourrure, ça perd ses poils

5) La machine à coudre, ça aime pas trop se prendre des poils de fausse fourrure qui s’ébattent joyeusement et en toute liberté dans le mécanisme.

Bon, au final ça a donné ça :

20140302_133728

Le dos de Ginette

  Et pour sa tête j’ai cousu un mini bout de fourrure, mais comme le poil était trop long je lui ai offert une petite coupe en brosse <320140302_142258

Pour Ginette j’ai pas fait la même bourde qu’avec le Lapinou, j’ai cousu direct les yeux et le museau AVANT de coudre l’ensemble. Comme tu peux le voir, je fais toujours du beau travail de sagouin (mais bon après c’est caché dedans, alors osef).

20140302_150550

Ah oui et il a effectivement la tronche en biais, c’est un peu ma marque de fabrique (vu qu’en fait j’ai trop la flemme de le repositionner correctement) (mais ça lui donne une tronche rigolote après alors c’est pas grave) (non ?)

20140302_150609

Tronche en biais, confirmation.

Et quand j’ai voulu rassembler les deux en les cousant à l’envers comme d’hab, c’est là que l’épaisseur de la fourrure dont je parlait ya 3 lignes s’est soudain faite sentir.

Ça dégueulait de partout.

20140302_152154

La merde quoi.

     20140302_155829

Et toujours avec des coutures de qualité, cependant :

20140302_141048

C’est là que j’ai finalement été contente que Ginette soit élastique, quand j’ai du retourner le machin telle la chaussette à la fin, avec l’épaisseur de la fourrure ça serait jaaaamais passé avec un tissu normal (ou pire, un tissu avec la rigidité du béton, comme la queue de Trévor le Castor).

Et là SURPRISE, quand j’ai retourné Ginette, elle était quasi en beauté !!

Du coup, aujourd’hui le mini Bougie + Vrillette écoule des nuits paisibles avec sa nouvelle copine la Moufette Funky.

YEAAAH

20140305_224317

Publicités

Publié le 25 mai 2014, dans DDIY les anti-tutos. Bookmarquez ce permalien. 6 Commentaires.

  1. Très mignonne !
    Pour tes futures expériences d’animaux à poils, je te conseille le velours ras. C’est doux comme de la fourrure, mais avec les poils en moins !

  2. Excellent ! :D J’en veux une aussiiii !! Comment ça j’ai pas d’enfants !?

  3. moufette funky est chouette :) !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :