La journée du caca

PUTAIN D’ENCULES DE BORDEL DE MAYRDE DE SA RACE DU CUUUUL

NON elle a pas dit CA.

Voilà, ça c’est une intro qui pète.

Mayrde.

Parce qu’aujourd’hui est une journée en forme de caca. Dans la mesure où je fais partie d’une population de privilégiés parmi les privilégiés, puisque je suis habitante d’un pays riche avec un revenu confortable, je suis bien consciente que ma version de la journée de mayrde est celle d’une journée chouette au pays des babas au cacolac pour une autre personne moins favorisée par le destin que moi.

Cependant, et dans la mesure où je suis malgré tout plongée dans le désarroi profond de la personne qui explore les tréfonds de son mental vacillant, je me permets quand même de me plaindre, l’occasion faisant le larron, et internet étant par définition une occasion permanente pour larronner.

Alors oui, cette nuit M. Akov a quitté prématurément les bras de Morphée, soufflant ainsi mon sommeil léger qui s’est envolé pour ne jamais retomber, et ce malgré la lourdeur de mes paupières collées par les cacas d’yeux du matin (dommage, cette phrase partait bien tout en poésie et images et tout, et puis pof). Oui, ce matin il y avait Spiderman à la place d’Iron Man sur France 4 et ça m’a saoulée. Oui, il fait 15 degrés à Paris, on se pèle le jonc et j’ai dû mettre des collants. OUI, les collants se sont avérés filés. Jusque-là ça allait encore.

Mais après je suis allée au travail, et là y avait des gens du siège, et il fallait leur parler ANGLAIS. Alors je sais parler anglais, hein, je suis totally bilingue, motherfucker tout ça. Mais pas LA, ce matin précis, alors que j’avais plus de soleil, plus de dignité de collants, plus de champ de vision pour cause de paupières collées aux cacas d’yeux, et plus d’Iron Man du matin. Non. Nein. No. Du coup j’ai parlé avec un gros accent français nul, ça leur a fait les pieds.

Pour me consoler je suis allée aux toilettes en quête de tranquillité, avec mon bouquin planqué dans ma jupe, sous mon pull (=> pull parce que 15 degrés) (tout concorde). Bien sûr cette technique de coinçage de livre ne fonctionne pas avec les ouvrages du genre Intégrale du Seigneur des Anneaux, Code Pénal, tablette gravée des 10 commandements, tout ça. A moins que ta jupe ne soit vraiment trop grande. Bref, j’étais partie pour une pause détente, mais le truc c’est que mon open space donne peu ou prou sur la porte des toilettes, si bien que je voulais pas non plus y rester des plombes si c’est pour qu’après tout un chacun me demande des nouvelles de mon transit. Surtout si c’était l’anglais, parce que je sais pas dire « c’est une journée en forme de caca alors fait pas chier ». This is a poop-shaped day so fuck off? Mwais ça aurait pu passer. BON, après, dans la mesure où je suis encore en période d’essai, ça me parait pas être l’idée du siècle, mais EN MÊME TEMPS ya un moment faut arrêter de me chier dans les bottes. Flûte de pan.

Qu’est-ce que je disais, déjà ?

Ah oui, j’ai lu aux toilettes, donc, mais pas trop longtemps pour pas passer pour la meuf de 2girls1cup (si tu n’as pas vu cette vidéo à l’époque de son buzz, c’est-à-dire vers 2008, NE LA CHERCHE PAS) (je t’aurai prévenu) (en gros il s’agit de nanas bonnasses qui mangent leur caca mou, désolée pour le spoiler mon ptit poulet).

Je me perds moi-même dans ma diarrhée verbale (<= encore une histoire de caca, spavré).

Au final une fois la journée de dur boulot finie j’ai décidé de renaitre dans une nouvelle peau de meuf dynamique et saine du moral (et des entrailles, on espère), du coup je suis allée chez le coiffeur et elle m’a dit « Bon, on rafraichit le carré alors » et j’ai dit « …Ca m’irait plus court ? », et là elle a hurlé « KEUAA mais BIEN SÛR vous seriez, mais, mais trop PARFAITE avec les cheveux courts, genre à la garçonne avec un peu plus long au-dessus, mais ça c’est SÛR avec vos cheveux souples et tout… Quand vous vous sentirez prête, vous reviendrez et on fera ça », et j’ai dit « Ben… Tant que je suis là, allez-y » et elle a écarquillé tous ses orifices de visage en disant « MAINTENANT ? Sérieusement ? » genre je lui faisais le plus beau cadeau de sa vie.

Et ainsi fut-il.

J’ai donc maintenant la coupe trop classe de Ginnifer Goodwin, qui joue Blanche Neige dans Once Upon a Time, sauf que sous la coupe ya ma tête à moi du coup.

La. Classe.

Et ouais, toi-même tu sais que t’es trop jaloux(se) (avec les coupes courtes on peut attiser la jalousie de tous les sexes) (tu me diras vu la tronche de Jared Leto, avec les longs aussi).

L’homme perruque. Et possiblement en cosplay de Claude François.

Du coup finalement, bon on verra avec les épis du matin, mais globalement je suis HYPER contente <3

Finalement il finit bien cet article.

C’est louche.  J’aime les blagues de qualité.
Publicités

Publié le 4 septembre 2015, dans Delirium très mince, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :