Archives Mensuelles: juillet 2013

Les fous, la magie et les stars : mes 3 dernières semaines de folaille

3 semaines d’été, 3 événements de la mort.

J’ai successivement plongé dans le monde des tarés, de la magie et des stars.

Episode 1 : les tarés

Jon le chinois – Eeeeh Paulie figure toi que dimanche j’accompagne mon pote pour qu’il trouve des figurines de Gundham.

Moi – Waouh, super. Tu vas en profiter pour compléter ta collec de Transformers ?

Jon le chinois – Nan je les ai déjà toutes. Mais j’exclue pas de trouver une belle Batmobile.

Moi – Ne me dit pas que tu vas…

Jon le chinois – SIII On va à a JAPAN EXPO !! Tu veux venir ?

Moi – Hummm…

Jon le chinois – Ya aussi le Comic Con.

Moi – Je viens.

IMG_20130707_141848Car comme chacun sait, je suis une grande admiratrice des super héros devant l’éternel, car finalement quoi de plus incroyablement pourvoyeur de merveilleuserie de la Vie que d’imaginer avoir la capacité d’amener ton Pago abricot direct depuis le frigo jusqu’au canap où sont vissées tes fesses ? C’est ainsi que je me suis retrouvée pour la première fois dans la plus grande convention geek que j’ai jamais vue. Là bas, c’est comme au Club Med Gym : t’as des touristes un peu mous de la fesse, des occasionnels qui viennent que les 4 mois avant le prochain port du maillot de bain, et les fous furieux du zboub qui passent 2 heures chaque soir à se lustrer le biceps. A la Japan-Comic t’as les touristes qui viennent regarder les fous furieux déguisés, les occasionnels qui font tous les stands pour trouver la dernière occaz de modèle réduit de l’USS Enterprise, et les fous furieux déguisés jusqu’à l’os en zombies, en Naruto, ou même en Naruto Zombie. Mais ça c’est vraiment que pour les méga ultra furieux de la bite.

En vrac, nous comptions parmi nous une superbe Lara Croft moderne, une poupée rose zombie gothique, une créature ailée et… La Belle et la Bête. Oui, j’ai aussi croisé Pocahontas et Blanche-Neige avec la mâchoire nécrosée, je crois qu’en fait c’est devenu Halloween le truc genre tu te déguises en ce que tu veux, d’Iron Man à une théière.

 20130707_143026

    20130707_150908

20130707_151739

20130707_151203

Le truc marrant avec cet espèce de pot pourri de déguisements avec zéro rapports entre eux, c’est que les fous furieux de mangas se mêlent aux tarés du zgeg de comics et SF, pour donner des espèce de scènes absurdes. On a ainsi assisté à la sortie d’un samouraï à pois par la Porte des Etoiles de Stargate, ou encore à la pose d’une poupée japonaise enrobée de guimauve devant Jabba the Hutt de Star Wars. Je pense que quelques minutes de consternation sont de mise.

20130707_161331

20130707_161350

Mais que chacun se rassure, la Ligue des Fous Furieux de Légos était présente, avec des œuvres du style Yoda à l’échelle x3 ou encore Poudlard avec des vraies scènes du bouquin dans les différentes pièces. Bande de tarés. Si seulement je pouvais avoir ce château en légos. Au prix du mètre carré parisien, ça me coûterait dans les 60 000 euros mais bon je pense que ça vaudrait carrément le coup… si j’avais plus de 550 euros sur mon compte épargne.

20130707_161606

20130707_162003

20130707_161737

Et puis, last but not least comme disent les habitants des United States of America, nous avons également pu admirer un stand  dédié aux jeunes geeks et otakus célibataires : un speed dating réunissant des nanas à perruque bleue et de jeunes Padawans. Magique.

20130707_164447

Mais pas aussi magique que…

Episode 2 : la Magie

Moi – Diiiis on va voir le feu d’artifice à la Tour Eiffel le 14 juillet ?

M. Akov – Haeerff mais yaura PLEIN DE MONDE là bas…

Moi – Oui mais ça va être BEAU

M. Akov – Mais sinon on peu trouver un endroit d’où le voir genre la place à côté de chez nous ?

Moi – Mais yaura plein de monde aussi et en plus on aura pas le son…

M. Akov – Mais le Champ de Mars ça va être plein de chinois et de gens avec des appareils photo !

Moi – …Bon ok si tu préfères on le verra d’ailleurs…

M. Akov – … Tu fais du boudin ?

Moi – …Nan…

M. Akov – … Allez on va à la Tour Eiffel.

Moi – T’es sûr ?

M. Akov – Ben OUI

Moi – COOL. Bon faut y aller à 20h max sinon on aura jamais de place sur la pelouse.

M. Akov – 20h ?? Mais le feu commence à 23h !!

Moi – T’inquiète j’te prète ma Nintendo 3DS XL ça va passer tranquille

M. Akov – …

Et ce qui fut dit fut fait : munis de ma console, d’un bouquin, de deux sandwichs, de sa bite et de pas de couteau, nous nous rendîmes au Champ de Mars. Il était pas 20h que la sécurité contrôlait déjà les sacs des ouatmille gens qui voulaient squatter l’endroit, et une fois passés on était pas rendus vu que les allées de cailloux entre les pelouses étaient déjà en train d’être colonisées par des armées de draps vichy délimitant des territoires éphémères, comme si ça allait amortir le gravillon. Nous comme on avait que des fesses et pas de drap, on a cherché activement une place de pelouse pour s’y caler l’anus.

Après de longues minutes de scrutations et de louvoiements entre les corps vautrés sur le Champ de Mars dans des conformations si serrées qu’elles n’étaient pas sans rappeler un Tetris, nous avons finalement réussi à enjamber une japonaise derrière laquelle une place pour 4 fesses nous attendaient. Victoire. Bien sûr il a été relativement difficile de caser le reste de nos corps perclus de fatigue après ce périple, mais bon au final nous réussimes à nous allonger l’un sur l’autre tête sur ventre, à condition de plier les jambes et de ne pas trop toucher le sol avec les bras, à moins de vouloir éborgner du touriste.

Mais tu sais quoi ? Ça valait grave le coup.

20130714_210013

20130714_223539

20130714_231752

20130714_232541

Episode 3 : Les Stars

Moi – Chefe, j’ai une idée !!

Chefe – Meilleure que celle de ton pote Fardi qui s’est agrafé le doigt hier au bureau ?

Moi – Putain le con.

Chefe – Alors cette idée ?

Moi – On pourrait faire une REPRISE DE CHANSON !! Ca va être le Glee Club dans la pampa de l’entreprise !!

Chefe – Yay baybay envoie les watts et donne du wrock’ndwroll

Oui, ma Chefe est trop cool.

Car oui, à l’occasion de mon prochain séminaire de boulot où je dois avec mon équipe faire le show annuel de motivation des équipes de vente, nous avons décidé de réécrire les paroles d’une chanson pêchue, une chanson connue, une chanson qui soulève les foules. Nous avons remasterisé « It’s Raining Men ». Et comme il se doit, étant donné que mon équipe et moi sommes des gens qui chantent juste à défaut de bien, nous sommes allés faire les stars de la chanson en studio pour l’enregistrer. Comme ça on économise au moins les chanteurs de location et on se rachète des agrafeuses (c’est la crise).

C’était la folie. On se serait cru dans le Millenium Falcon dans Star Wars : yavait des millions de boutons avec des barres de lumières qui passaient du vert au orange au rouge quand elles montaient. La classe. C’est là que j’ai appris que les micros plats qu’on voit dans les clips de enfoirés, en vrai c’est pas des micros : c’est des genres de mini moustiquaires anti-postillons-dans-le-vrai-micro. Comme quoi on a rien inventé depuis un moment dans le domaine de la défense anti-salive.

Vazy ouvre tes yeux.

20130725_093612

20130725_093604

Triplette de semaine de la folaille.

Ah oui, et aussi hier soir on a fêtés nos 3 ans de Love avec M. Akov, et on a signé pour encore vachement de feux d’artifices au Champ de Mars.

Publicités

Ma vie de campeuse Baronne de la Malmoule

Je reviens juste d’une petite semaine de camping vers Bayonne, le cœur en fête à l’idée de laisser Chef, Chef Chef et Méga Chef sur leur siège en cuir parisien avec le brushing frisotté à force de mater la pluie à travers la baie vitrée. Sans parler de mes deux merveilleuse(ment perrave)s assistantes Plic et Ploc, qui trouveront j’espère la force de supporter une semaine entière avec seulement 2 personnes sur 3 à non-assister. 1/3 de glande en plus quand on en est déjà à jouer à Ruzzle toute la journée, c’est clair que c’est pas facile à gérer, mais sache Internautre que j’ai une confiance entière et aveugle dans leur compétence à rester non-compétentes.

Suite donc à mon expérience personnelle plutôt récente de cette semaine, voici les trucs qui peuvent t’arriver quand tu vas en vacances de camping l’année 2013, également dite « Année de la Météo Maudite » ou parfois « Année de la Grande Dépression des Miss Météo », voire même « Année de la Malmoule de la Fashion Sphere suite à une Exposition Prolongée au Port de Uggs ».

Encore une source de perplexité dans la lignée du pull sans manches : le port de chaussures fourrées conjointement à une légère robe d’été. Mais c’est bien d’assumer de suer du panard.

Pourtant on était parties, avec Sister et Jude, avec la joie et l’allégresse fixées au brushing et surtout une location de tente-bungalow pour avoir quand même un minimum de confort et pas sombrer en séjour de pécore. Mais siii le bungalow tente, c’est comme un bungalow mais en toile de tente avec l’électricité dedans, ça déchire sa grand-mère. Et ben je peux te dire qu’on a bien fait de se prendre une option luxe de tente décente parce que…

1)   …Comme tu l’as ptete capté suite à mon intro météorologique, on a passé un temps non négligeable à se cailler le poireau.

Avec une mention spéciale à la journée du mercredi, aussi baptisée « Journée Moisie du Cul » par Sister pour une raison peu mystérieuse dans la mesure où pendant 24h la seule chose qui interrompait le bruit de la pluie sur la toile de tente, c’était le vent qui gueulait dans les arbres plus fort que Mini-Sister (4 ans) quand elle a décidé que c’est elle qui doit descendre de la voiture en premier parce que c’est elle qui gagne un point c’est tout, mayrde. Et c’est LA que la présence conjointe de l’électricité, d’un ordinateur et d’un disque dur plein de films prend toute sa saveur.

Cela dit on a frôlé l’inondation d’intérieur suite au visionnage de « N’oublie jamais », en anglais « The Notebook », film où Ryan OhMyGod Gosling a plus d’une expression faciale (depuis Drive il lui en reste plus qu’une, dite du « mec qui imite un buffet à vaisselle »), et franchement ça lui va bien. Je vais pas te spoiler mais c’est la plus belle histoire d’amour de la Vie du Monde et faut que tu le regardes c’est magique.

La seule tête que Ryan a le droit de faire maintenant qu’il est célèbre. Que de beauté mes aïeux <3

J’ai tellement pleuré que ma peau était au bord de l’effritement par déshydratation. Et puis bon après on a regardé encore plein d’autres films, et un moment on en pouvait plus on a tenté une sortie jusqu’à la piscine et on s’est baignées sous la pluie. C’était chouette mais on a frôlé la pneumonie.

Le bon côté de la pluie, c’est que ça a un peu calmé les…

2)   … Casse-burnes.

5 tentes de djeunz en mode « ouaiiiis on est presque sur le point d’avoir notre bac de françaiiis », qui gueulent jusqu’à 5h du mat et te réveillent à 9h. Les mecs ne DORMENT PAS. En même temps dans leurs tentes 2 minutes Décathlon c’est clair qu’au premier rayon de soleil du chopes la suffocation donc pour la grass’mat c’est moyen. Mais quand le temps est moisi, pas de soleil, donc plus de grass- mat. Et oui Jamie.

Mais tant qu’on parle des casse-couilles, prenons le temps d’évoquer Dominique. Dominique c’est bien simple on avait à peine fait la répartition des couchages et le dézippage de valises qu’il nous bouffait l’intégralité de notre paquet de Monster Munch en totale lousdé. Car oui, selon toutes probabilités Dominique est un hérisson amateur de cochonneries d’apéritif alien, et affublé d’un prnom mixte parce que nous n’étions pas en connaissance de son sexe. Au moment de notre départ, Sister a même eu l’idée lumineuse de laisser notre dernière tanche de brioche en offrande, comme quand tu laisses des vieux cookie et un verre de lait au Papa Noël, et que dès que tu t’es couchée ton Papi bouffe le tout. Résultat, le dernier petit déj fut totalement amputé de brioche. Damned.

3)   Rendons tout de même à Caïus ce qui est à Caïus : on a quand même réussi à bronzer.

Parce que je me suis même baignée dans l’océan, et 2 FOIS même, alors camembert.

Et en dehors de quelques piqures urticantes et d’un ongle incarné, je sors à peu près indemne de mes vacances. On a même bouffé des pâtes au roquefort, putain c’était de la boulette.

 plage labenne

camping labenne

J’y retournerais bien au lieu de me refader le bureau.

Bisous des vacances au camping les enfants !

image